09 88 90 39 70
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Rénovation énergétique » Quel système de chauffage est le plus économique ?

    Quel système de chauffage est le plus économique ?

    Article mis à jour le 25 août 2022

    Le chauffage domestique nécessite de l’énergie. Or dans un contexte de réchauffement climatique, et de raréfaction des énergies fossiles, les pouvoirs publics incitent les foyers à investir dans des modes de chauffage plus performants et plus écologiques. L’énergie est donc un bien précieux… qui a un coût non négligeable !

    Quelles sont les solutions de chauffage les plus économiques pour les particuliers ? Comment choisir un mode de chauffage qui fera baisser votre facture d’énergie ? Quelles sont les aides de l’État pour se chauffer en participant à la transition écologique ? Un guide détaillé pour faire les bons investissements et accéder à un chauffage moins cher.

    Comment choisir le chauffage le plus économique pour votre logement ?

    La question du coût d’un chauffage englobe en réalité plusieurs problématiques : ce mode de chauffage est-il économique à l’achat ? Est-il rentable ? Est-il consommateur d’énergie ? Il faut donc se garder d’une comparaison trop rapide des prix, et établir un projet financier personnalisé, à court, moyen, et long terme.

    Les critères pour définir le mode de chauffage le plus adapté

    1. Un chauffage économique est un chauffage qui utilise une énergie compétitive : il est donc utile de comparer les prix des matières premières. Parmi les différents types d’énergies (électricité, gaz naturel, fioul, bois), le bois de chauffage est clairement le moins cher, et son prix est stable, aux alentours de 5,80 € pour 100 kWh.
    2. En second lieu, il convient de comparer le prix de l’équipement et de son installation. Investir dans une chaudière à bois coûte entre 5.000 et 12.000€. Une pompe à chaleur peut dépasser 15.000€. Les dispositifs les plus rentables et les plus innovants sont les plus chers, mais ils permettent de bénéficier d’aides de l’État.
    3. Ensuite, il faut prendre en compte le rendement du système de chauffage, c’est-à-dire le rapport entre l’énergie qu’il produit et l’énergie qu’il consomme. Un appareil utilisant des énergies renouvelables aura un meilleur rendement qu’un appareil utilisant des énergies fossiles.
    4. Enfin, le choix du chauffage est fonction des besoins du particulier : confort, superficie du logement, situation géographique, chauffage d’appoint ou central… Par exemple, un poêle à bois est adapté pour un petit logement, non pour une grande maison.

    En tous les cas, un bon chauffage va de pair avec une bonne isolation : rien ne sert d’investir dans un système de chauffage performant si la chaleur produite est perdue.

    Déterminer le type de chauffage le moins cher au cas par cas

    Type de chauffageCaractéristiques
    Poêle à Bois- Très économique (environ 800 € par an pour 100 m²)
    - Investissement peu élevé : entre 1.000 et 4.000 €
    - Inadapté pour une grande surface
    Chaudière à bois- Équipement couteux mais combustible économique (donc rentabilité sur le long terme)
    - Adapté pour une grande superficie
    Pompe à chaleur- Écologique
    - Installation entre 6.000 € et 15.000 €
    - Économique (environ 900 € par an pour 100 m²)
    La chaudière à gaz à condensation- Installation peu coûteuse
    - Matière première onéreuse
    - Idéale pour remplacer une chaudière classique au fioul
    Radiateurs à inertie- Installation rapide et peu coûteuse
    - Peu économique sur le long terme
    - Nécessite un logement très bien isolé

    Les chauffages les plus économiques

    Le chauffage au bois

    Le chauffage au bois emporte un large succès dans les foyers français. Outre son caractère convivial, la chaleur douce qu’il génère, et son agréable odeur, il présente des avantages certains :

    • respectueux de l’environnement, il est quasiment neutre en terme de libération de CO2 ;
    • il garantit une autonomie énergétique totale ;
    • le bois est une ressource locale ;
    • son prix est le plus économique du marché, et il reste stable (comparé notamment à celui du gaz ou de l’électricité).

    Le particulier doit choisir un appareil adapté à son logement, en fonction de la surface à chauffer, des besoins (chauffage central ou d’appoint), de sa capacité de stockage du combustible… Il pourra se tourner vers :

    • un poêle à bois ou un poêle à pellets (granulés), qui offre un fort rendement énergétique, de 80 à 90% ;
    • une chaudière à bois à haut rendement énergétique, adaptée pour une grosse surface ;
    • un insert ou foyer fermé ;
    • une cheminée traditionnelle, dont le rendement est très faible.
    search

    Bon à savoir

    Pour bénéficier d’une performance optimale, la cheminée, la chaudière ou le poêle doivent faire l’objet d’un entretien régulier.

    Le choix du combustible est également essentiel. Le bois doit être sec, et d’une essence de qualité. On distingue en effet trois catégories de bois de chauffage :

    • les bois durs comme le chêne ou le hêtre, qui ont un fort pouvoir calorifique ;
    • les bois intermédiaires tels que le merisier ou le châtaignier ;
    • les bois tendres comme les résineux, utiles pour un démarrage de feu mais peu performants.

    Le rendement varie aussi selon la forme de bois utilisée :

    • les bûches traditionnelles vendues par stères (de longueurs standard) ;
    • les briquettes ou bûches (bois densifié) qui se consument plus lentement et ont un pouvoir calorifique supérieur ;
    • les plaquettes forestières ou bois déchiqueté : copeaux récupérés auprès d’exploitations forestières ;
    • les granulés ou pellets, de 1 à 5 cm de long, qui correspondent à du bois très concentré avec un fort pouvoir calorifique.

    On le comprend, le chauffage au bois nécessite un gros espace de stockage du combustible.

    La pompe à chaleur

    La pompe à chaleur (PAC) a le vent en poupe car elle est à la fois une solution de chauffage, de climatisation, et d’eau chaude sanitaire.

    Ce dispositif thermodynamique puise la chaleur dans l’air ou dans le sol pour la redistribuer grâce à un fluide caloporteur à l’intérieur d’un bâtiment par le biais d’un radiateur, d’un plancher chauffant ou d’un ventilo-convecteur.

    La pompe à chaleur consomme moins d’énergie qu’elle n’en produit. L’économie financière réalisée dépend de son coefficient de performance (CoP). Ainsi, un coefficient de performance de 4 équivaut à une économie de 75%.

    CoP = quantité d’énergie produite par la PAC / quantité d’énergie consommée par la PAC

    Il existe quatre types de pompes à chaleur, présentées ci-dessous par ordre croissant de rentabilité :

    • aérothermique air-air (économies de 35% environ) ;  
    • aérothermique air-eau ;
    • géothermique à captage horizontal (économies de 65% environ) ;
    • géothermique à captage vertical.

    La pompe à chaleur présente cependant deux inconvénients :

    • un investissement initial élevé (matériel, frais d’installation, et éventuellement réalisation de forages pour une PAC géothermique). Il faut compter au moins 6.000€ pour une PAC aérothermique, et au moins 12.000€ pour une PAC géothermique. Le dispositif ne sera amorti qu’après 6 à 10 ans.
    • l’importance des conditions extérieures : si la température extérieure est inférieure à 7°C, la pompe à chaleur n’est plus rentable. Un couplage avec une chaudière hybride peut alors être utile.

    La chaudière à gaz

    Il existe trois types de chaudières à gaz :

    • La chaudière à gaz traditionnelle. Le gaz brûlé chauffe un circuit d’eau qui passe dans les radiateurs. Ce type de chaudière est économique à l’achat (il en existe à moins de 3.000€) mais peu rentable à long terme.
    • La chaudière à gaz basse température chauffe l’eau à 50°C. L’investissement initial est plus élevé (de 3.000€ à 6.000€) mais elle permet de faire des économies d’énergie de 15 % en moyenne.
    • La chaudière à gaz à condensation, qui évite toute déperdition d’énergie. C’est la plus chère (entre 4.000€ et 7.000€) mais elle permet de faire des économies de 35% en moyenne.   

    Pour un rendement maximal, il est indispensable d’effectuer un entretien annuel de la chaudière (notamment pour repérer des fuites de combustible) et de veiller à la maintenance des radiateurs (purge).

    Le radiateur à inertie

    Il s’agit de radiateurs électriques, mais qui fonctionnent par accumulation de la chaleur. Le courant électrique traverse une résistance qui produit de la chaleur. Cette chaleur est stockée dans l’appareil pour être diffusée progressivement sous forme de rayons infrarouges. Ainsi, le radiateur à inertie continue à diffuser de la chaleur alors même qu’il est éteint.

    Le stockage de la chaleur se fait soit dans un fluide caloporteur soit dans un cœur de chauffe solide (fonte, céramique, aluminium, acier ou verre). On parle alors d’inertie sèche.

    S’il est bien adapté à la taille de la pièce, et s’il est utilisé correctement (un radiateur à inertie toujours allumé n’a pas d’intérêt !), le radiateur à inertie présente de nombreux avantages :

    • faible coût d’installation (simple branchement sur le secteur) ;
    • valeur d’achat raisonnable, de 500€ à 2.000€ ;
    • absence d’entretien ;
    • grande performance énergétique et économie d’énergie de 20% à 45% par rapport à un convecteur classique.

    Quelles sont les aides de l’Etat pour installer un chauffage plus économique en 2022 ?

    Pour inciter les ménages à investir dans des modes de chauffage plus économiques et plus écologiques, l’État propose des aides de plusieurs types, en plus d’une TVA à taux réduit (5,5 % ou 10%).

    MaPrimeRénov’

    Cette aide remplace le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et concerne les logements de plus de 15 ans (2 ans pour le remplacement d’une chaudière au fioul).

    Le montant de l’aide est fonction des revenus, de la situation géographique, et du gain écologique des travaux. Elle peut aller jusqu’à 10.000€ pour une chaudière à granulés.

    La prime énergie

    Elle concerne des logements construits depuis plus de 2 ans. Ouverte à tous les ménages, son montant dépend des travaux effectués et des revenus du propriétaire. Elle peut aller jusqu’à 4.000€.

    Elle est cumulable avec MaPrimeRénov’.

    L’éco-prêt à taux zéro

    Ce prêt d’un montant maximal de 50.000€ permet d’effectuer des travaux au moyen d’un prêt sans intérêts. Il est accordé sans conditions de ressources. Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

    La prime Coup de pouce chauffage

    Elle fait partie du dispositif « Coup de pouce économies d’énergie », et son montant dépend des ressources du ménage (jusqu’à 4.000€).

    En savoir plus sur les différents systèmes de chauffage

    Remplacer son radiateur électrique : pourquoi et comment faire ?

    1726 euros, voici la somme moyenne déboursée pour un ménage français chauffé à l’électricité. Vous estimez trop payer ? Vos radiateurs électriques vous coûtent trop cher ? Il n’est jamais trop tard pour changer d’équipement et opter pour un radiateur électrique économique plus performant. Comment remplacer son radiateur électrique ? Bénéfices, primes à l’achat et conseils pratiques sont …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    climatiseur reversible

    La climatisation réversible, une solution pour réduire sa consommation d’énergie

    Permettant à la fois de refroidir ou de chauffer une pièce en fonction de la saison, la climatisation réversible est propice à limiter le nombre d’appareils électriques dans un foyer et à réduire la consommation d’énergie. Présentation de son fonctionnement, de ses avantages et de ses inconvénients. Comment fonctionne une climatisation réversible ? Contrairement à un …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +

    Comment remplacer une chaudière à fioul par une chaudière à gaz ?

    Changer votre vieille chaudière, vous y songez depuis un moment ! Les primes à la conversion des chaudières se multiplient, profitez-en : l’occasion de remplacer votre chaudière à fioul par une chaudière à gaz. Les nouveaux modèles à gaz plus économes, plus propres et performants vous promettent des économies d’énergie, de l’ordre de 900 à 1 200 euros …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    Chauffage au bois

    Économiser de l’énergie grâce au chauffage au bois

    Réduire sa facture d’énergie grâce à l’utilisation des systèmes de chauffage au bois, c’est opter pour une démarche à la fois économique et écologique. Il existe plusieurs manières de se chauffer au bois, à l’exemple des chaudières à granulés ou des poêles à bois. Leurs caractéristiques en quelques lignes. La chaudière à granulés de bois …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +

    Tout ce qu’il faut savoir sur la pompe à chaleur

    Vous cherchez comment améliorer le rendement énergétique de votre maison ? L’installation d’une pompe à chaleur peut apporter une solution à votre problématique de chauffage. Mais au fait, comment fonctionne une pompe à chaleur ? Comment évaluer son coefficient de performance (COP) ? Comment financer la pose d’une pompe à chaleur ? Gros plan sur …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    Consommation d'une pompe a chaleur

    Combien consomme une pompe à chaleur ?

    À la recherche d’une solution à la fois écologique et économique pour le chauffage de votre domicile ? La consommation d’une pompe à chaleur présente l’avantage d’utiliser l’énergie présente dans l’air, dans l’eau ou dans le sol (selon le type sélectionné) afin de la transformer en chaleur. Grâce à l’installation d’un tel dispositif thermodynamique, il …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    pompe-chaleur-piscine

    Comment choisir une pompe à chaleur piscine économique ?

    Une pompe à chaleur est un équipement qui s'installe dans toutes les piscines pour bénéficier d’une plus longue période d’utilisation. En effet, cette machine permet de chauffer l’eau lorsque le soleil n’est pas suffisamment présent. Un atout non-négligeable pour profiter d’une piscine dès le mois de mai et jusqu’au mois d’octobre dans certaines régions. Cependant, …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    THERMOSTAT CONNECTÉ : POURQUOI ET COMMENT LE CHOISIR ?

    Thermostat connecté : pourquoi et comment le choisir ?

    Vous souhaitez faire des économies sur votre consommation d’énergie et notamment votre facture de chauffage ? Avez-vous pensé au thermostat connecté ? Petit nouveau dans le secteur de la domotique, le thermostat connecté permet de contrôler et gérer la température du logement sur place ou à distance. Une solution intelligente qui pourrait révolutionner votre gestion …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +

    Quel thermostat choisir pour une chaudière à gaz ?

    Un thermostat a pour fonction première de réguler la température, quel que soit l’outil concerné. Dans le cas d’une chaudière à gaz, le concept reste donc le même : l’objectif est de régler la température ambiante dans l’ensemble de l’habitation. Il faut savoir qu’il existe plusieurs technologies différentes de thermostat et que celles-ci s’avèrent plus ou …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    chauffage basse consommation

    Faire des économies d’énergie grâce à un chauffage basse consommation

    Le chauffage basse consommation gagne du terrain dans les logements français, car il permet d’agir efficacement sur la facture d’énergie. De la production à l’utilisation, pourquoi adopter un chauffage basse consommation ? Quels appareils préférer ? Voici des éléments de réponse. Qu’est-ce qu’un chauffage basse consommation ? Un chauffage basse consommation permet d’obtenir un confort thermique …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    consommation chauffage electrique

    Tout savoir sur la consommation des chauffages électriques

    Le chauffage électrique présente bien des avantages, comme des coûts réduits à l’achat et à l’entretien. Cependant, le prix de l’électricité peut rester rédhibitoire. Quelques réflexes peuvent diminuer la consommation du chauffage électrique. Avantages et inconvénients du chauffage électrique Le chauffage électrique continue de séduire nombre de Français. Il faut dire qu’il ne manque pas …

    Quel système de chauffage est le plus économique ? Lire la suite »

    En savoir +
    Sommaire
      09 88 90 39 70
      Profitez de nos offres partenaires
      RAPIDE

      Nos conseillers sont disponibles immédiatement

      SIMPLE

      Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

      GRATUIT

      Notre service est entièrement gratuit

      Retour haut de page