Faire des économies d’énergie grâce à un chauffage basse consommation

Le chauffage basse consommation gagne du terrain dans les logements français, car il permet d’agir efficacement sur la facture d’énergie. De la production à l’utilisation, pourquoi adopter un chauffage basse consommation ? Quels appareils préférer ? Voici des éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’un chauffage basse consommation ?

Un chauffage basse consommation permet d’obtenir un confort thermique suffisant dans l’habitation, tout en diminuant drastiquement la consommation en énergie (électricité, gaz, fioul…). Cette réduction d’énergie est rendue possible à condition de maîtriser d’autres paramètres, comme l’isolation du logement (en évitant les ponts thermiques et les déperditions de chaleur et en ventilant correctement) ou la mise en place de systèmes ingénieux qui permettent de bénéficier d’apports de chaleur gratuits.

Pour obtenir un chauffage basse consommation, il faut agir sur :

  • La production de l’énergie (celle qui découle des appareils de chauffage comme le poêle, la chaudière ou la pompe à chaleur) et l’éventuel stockage associé (ballon d’accumulation…).
  • La distribution de la chaleur dans le logement (radiateurs, parquet chauffant et tuyaux associés). Il convient ici de réduire la longueur des conduites, d’en améliorer l’isolation et, si possible, de faire passer les canalisations par un espace chauffé pour optimiser la chaleur restituée.
  • La régulation de la chaleur pour obtenir un confort thermique suffisant (ni trop chaud ni trop froid). L’installation de thermostat ou de programmateur de chauffage est essentielle.
chauffage basse consommation

Les solutions de chauffage basse consommation

Il existe trois types de chauffages basse consommation : la chaudière à condensation, l’appoint solaire et la pompe à chaleur.

  • La chaudière à condensation : elle propose un rendement thermique largement supérieur aux chaudières d’anciennes générations. L’économie d’énergie est de 15 à 20 % par rapport à un modèle standard moderne. La chaudière à condensation fonctionne avec du fioul ou du gaz et elle permet de réduire la consommation d’énergie, car elle utilise la vapeur produite pour chauffer l’eau qui revient des radiateurs, avant de la réinjecter. Elle n’a donc plus besoin de consommer de l’énergie pour réchauffer l’eau comme le font les modèles anciens.
  • L’appoint solaire : grâce à des panneaux solaires thermiques, il est possible de chauffer l’eau du logement, mais également d’obtenir une chaleur d’appoint pour les chauffages basse température, comme les radiateurs ou les revêtements chauffants. Autre atout des panneaux solaires, ils ouvrent droit aux aides étatiques pour la transition énergétique.
  • La pompe à chaleur. Pour obtenir les aides à la transition énergétique, il faut choisir une pompe à chaleur géothermique. Elle puise la chaleur des sous-sols et la restitue dans le logement à une température plus élevée grâce au compresseur dont elle est équipée. À la clé, de substantielles économies d’énergie.