09 88 90 39 70
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Rénovation énergétique » Isolation thermique » Comment isoler le plancher de votre logement?

Comment isoler le plancher de votre logement?

Article mis à jour le 10 août 2022

Vivre dans un logement froid et mal isolé, ce n’est franchement pas l’idéal. L’inconfort thermique et le gaspillage d’énergie commencent sérieusement à vous peser, et on vous comprend. Isoler son plancher est certainement l’une des meilleures choses à faire dans un logement mal isolé, qui laisse pénétrer le froid par les sols. Mais comment isoler le plancher de son logement ? Quels isolants et quel professionnel choisir ? Et quelles sont les aides financières disponibles ? Nos réponses. 

Pourquoi faut-il isoler le plancher de son logement ?

Le constat rapporté par les particuliers propriétaires ou locataires d’un logement mal isolé est souvent le même : l’inconfort thermique et le gaspillage énergétique. Dans le cas d’un plancher isolé, le froid pénètre le sol et se propage dans le logement. Du fait de la présence d’un vide sanitaire ou d’un sous-sol exposé au froid, le plancher du rez-de-chaussée est frais en permanence (plancher bas). Ces espaces sont généralement mal ventilés et humides, renforçant l’inconfort thermique. Les planchers hauts aux étages supérieurs d’une maison posent moins souvent problème.

Bien que le plancher soit rarement la première source de déperdition de chaleur dans une maison, les planchers mal isolés représentent tout de même 7 à 10 % des pertes de chaleur : un gaspillage non-négligeable pour le budget chauffage des ménages. La facture d’énergie risque d’autant plus d’augmenter d’année et année, car ni le prix du fioul ou du gaz, ni celui de l’électricité au kWh ne sont prêts à baisser. 

Le plus souvent, le plancher à isoler dans un logement est un plancher bas, et se trouve :

  • au-dessus d’un vide sanitaire (accessible ou inaccessible) ;
  • au-dessus d’un espace non chauffé (garage, cave par exemple) ;
  • sur un terre-plein (logement sans sous-sol).

Plus rare, la structure du plancher peut aussi comporter des petits espaces vides, notamment sous le plancher en bois, qui laissent le froid s’infiltrer.

Pourquoi faut-il donc isoler le plancher de son logement ? Des travaux d’isolation des sols vous permettent de réaliser des économies d’énergie, d’alléger vos dépenses en chauffage, et indéniablement d’améliorer votre confort thermique, même acoustique. 

Quels isolants choisir pour le plancher ?

Avant d’engager des travaux d’isolation pour le plancher de votre maison, faites d’abord évaluer votre logement par un professionnel, devis à l’appui. L’enveloppe du bâtiment, la configuration des lieux et l’épaisseur actuelle du plancher vous aident à choisir les matériaux les plus adaptés

Les deux méthodes d’isolation

L’isolation du plancher bas s’opère de deux manières :

  • l’isolation par le bas, c’est-à-dire fixée en dessous du plancher existant (plancher situé sur un vide sanitaire accessible ou une pièce non chauffée) ;
  • l’isolation par le haut, où l’isolant recouvre le plancher d’un revêtement (méthode utilisée pour les planchers sur terre-plein ou vide sanitaire inaccessible).

Les deux techniques d’isolation vous mettent sur la piste des meilleurs isolants à choisir pour votre plancher. En isolant par le haut, vous devez aussi tenir compte de la hauteur sous plafond pour dimensionner l’épaisseur des isolants. En revanche, pour l’isolation des planchers bas par le dessous, ne lésinez pas sur l’épaisseur du matériau. Votre confort thermique est en jeu, et la surface habitable du logement ne réduira pas pour autant. 

Le choix des isolants

Maintenant que vous avez identifié la technique d’isolation à privilégier, examinez de plus près le matériel adéquat. Quels isolants choisir, et à quel prix ? Voici un tableau récapitulatif.

IsolantPrix moyen HT distributeur au mètre carré
laine de roche, laine de verre5 euros
ouate de cellulose10 euros
fibre de bois, laine de chanvre, laine de mouton, lin, chanvre20 euros
Polyuréthane, polyester 25 euros
liège expansé80 euros

Source : Cerema

Les meilleurs isolants recommandés pour isoler un plancher par le bas d’un sous-sol, d’un vide sanitaire accessible ou d’un passage ouvert sont : 

  • des isolants biosourcés ou recyclés : laine de mouton, fibre de laine, fibre de bois, liège expansé ;
  • des isolants minéraux : laine minérale, laine de roche, laine de verre ;
  • le béton cellulaire (plancher sur vide sanitaire uniquement).

Les isolants utilisés pour l’isolation de planchers par le haut (terre-plein, dallage, chape flottante) sont davantage :

  • des isolants issus de l’industrie pétrochimique : le polystyrène expansé ou extrudé, le polyuréthane ;
  • des isolants minéraux : laine minérale, de verre ou de roche.

Des frais supplémentaires liés à l’installation d’une chape ou d’une dalle flottante sont aussi à prévoir pour l’isolation des planchers par le haut. Dans ce cas de figure, des frais de revêtement s’ajoutent à liste de vos travaux (carrelage, plancher bois, parquet par exemple). Les planchers à hourdis ou en dalle de béton sont, eux, encore plus complexes. Le prix de l’isolation grimpe en flèche. 

Comment trouver le bon artisan ?

Pour démarrer sereinement vos travaux d’isolation de plancher bas, le mieux est de s’entourer de professionnels. Les artisans du bâtiment spécialisés dans l’isolation (couvreurs, poseurs, étancheurs) vous donneront de précieux conseils adaptés à la structure de votre logement. 

Demander plusieurs devis

Le premier conseil à appliquer est de prospecter plusieurs entreprises pour l’élaboration d’un devis. Ne vous jetez jamais sur le premier venu, mais étudiez plusieurs propositions commerciales. Pour prendre du recul et connaître les prix du marché, trois devis valent en effet mieux qu’un seul devis, sans mise en perspective. Aussi, prospectez les sociétés situées à proximité de votre domicile. Les frais de déplacement en seront réduits.

Une visite du logement par le professionnel peut de surcroît vous aider à comprendre les propositions techniques, les comparer, et à établir un climat de confiance avec l’artisan. Posez à ce moment précis autant de questions possibles sur l’estimation du prix du chantier, et éventuellement sur le reste à charge, si vous souhaitez réaliser une partie des travaux vous-même (pose du revêtement, plancher chauffant, etc.) 

Faire appel à une entreprise RGE

Le second conseil à prendre en compte est de trouver un professionnel qualifié, reconnu garant de l’environnement (RGE). La mention RGE atteste des compétences de l’entreprise pour des travaux de rénovation énergétique. Faire appel à une entreprise RGE, c’est aussi la condition sine qua none pour obtenir des aides financières de l’Etat pour l’isolation de votre plancher bas (aides soumises à conditions). Les offres trop alléchantes d’isolation plancher à 1 €, sont à étudier à la loupe, et sont justement tributaires des aides de l’État. Soyez sûr d’être éligible.

Avant de signer le devis, exigez enfin le certificat de qualification de l’entrepreneur retenu. Valable pendant 4 ans et renouvelable, le certificat mentionne une date de validité.

Quelles sont les aides disponibles pour isoler son plancher ?

Les aides à la rénovation énergétique ont beaucoup évolué ces dernières années. Le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) et le programme « Habiter Mieux » de l’agence nationale du logement (ANAH) ont à ce titre fusionné pour intégrer le dispositif Ma Prime Rénov’. 

Mais attention, l’isolation des planchers cible uniquement le plancher bas au rez-de-chaussée, par opposition au plancher haut (aux étages du logement). L’isolation des planchers bas n’est d’autant plus pas éligible à toutes les aides financières. Ma Prime Rénov’ n’est en l’occurrence pas disponible pour ce poste de travaux.

Le « coup de pouce » Isolation

Les travaux d’isolation des planchers bas sont éligibles au coup de pouce financier de l’État. Tous les ménages peuvent prétendre à l’aide. La prime est néanmoins bonifiée pour les ménages aux revenus les plus modestes qui peuvent notamment prétendre à l’isolation des planchers à 1 €. L’isolation du plancher sur ou sous un vide sanitaire, une pièce non chauffée ou un passage ouvert uniquement, donne ainsi droit à :

  • 20 € d’aide au m² de l’isolant, pour les ménages aux revenus modestes ;
  • 10 € d’aide au m² de l’isolant, pour les autres ménages.

Pour bénéficier de la prime, les travaux doivent :

Le « coup de pouce » Isolation est compatible et cumulable avec d’autres dispositifs financiers : Ma Prime Rénov’ pour une rénovation énergétique globale du logement, la TVA à taux réduit et l’éco-prêt à taux zéro.

L’éco-prêt à taux zéro

Celui que l’on appelle aussi Éco-PTZ est un dispositif de financement pour les travaux de rénovation énergétique. Avec l’accord d’une banque, obtenez un prêt remboursable sur 15 ans maximum, sans intérêt à verser. Le montant maximal du prêt est établi à 15 000 euros pour une seule catégorie de travaux et jusqu’à 30 000 euros pour un bouquet de 3 travaux ou plus. Aucune condition de ressources n’est exigée pour le montage du dossier.

Votre maison ou appartement, déclarée résidence principale, doit avoir été achevée il y a deux ans au moins, avant d’en faire la demande. L’éco-prêt à taux zéro ouvre droit à l’isolation des planchers, en présence d’un sous-sol, d’un vide sanitaire accessible ou d’un passage ouvert uniquement. 

La TVA à 5,5 %

Si la TVA à 10 % est le plus souvent appliquée dans la construction, les travaux de rénovation énergétique abaissent la TVA à 5,5 %. Ce taux est directement appliqué sur votre facture par l’artisan. Le taux vaut 5,5 % sur le matériel et sur la pose.

Si vous isolez le plancher de votre logement, sachez que la TVA à taux réduit ne concerne que les travaux donnant sur un sous-sol, un vide sanitaire ou un passage ouvert. L’opération réalisée par un professionnel, doit aussi atteindre une résistance thermique R égale ou supérieure à 3 m².K/W. 

Le programme « Habiter Mieux Sérénité » de l’ANAH

« Habiter mieux Sérénité » est un programme de financement de l’agence nationale de l’habitat (ANAH), proportionné au montant des travaux et délivré sous conditions de revenus :

  • 45 % du prix HT des travaux pour les foyers modestes ;
  • 60 % du prix HT des travaux pour les foyers très modestes.

Le programme s’avère surtout pertinent de grands travaux de rénovation à l’échelle d’un logement, dans lesquels vous pouvez inclure l’isolation des planchers bas. Pour prétendre à l’aide, le logement dont vous êtes propriétaire (en résidence principale), doit avoir été construit il y a plus de 15 ans. Les travaux d’isolation doivent par ailleurs être réalisés par une entreprise qualifiée RGE. 

Attention, le programme ne peut cependant pas être cumulé avec les dispositifs Ma Prime Rénov et le « coup de pouce » Isolation. En revanche, la TVA à 5,5 % et l’Éco-PTZ sont eux cumulables.

Comment isoler le plancher de son logement ? On récapitule. Si vous n’avez pas les compétences techniques pour vous lancer dans un chantier d’isolation des planchers bas, faites alors appel à un artisan RGE. Le choix des matériaux (biosourcés, minéraux ou pétrochimiques) les plus appropriés à votre logement et aux problèmes d’isolation des sols inhérents, n’auront pas de secret pour lui. Choisir une entreprise RGE, c’est même la condition requise pour prétendre aux aides financières de l’État : programme de l’ANAH, éco-prêt PTZ, TVA à 5,5 % et le « coup de pouce » Isolation. Dépêchez-vous pour en profiter, le coup de pouce est valable jusqu’au 31 décembre 2021 !

Sommaire
    09 88 90 39 70
    Profitez de nos offres partenaires
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page