Efficacité énergétique et rendement énergétique : comprendre tous leurs enjeux

Rendement énergétique et efficacité énergétique sont deux notions à ne pas confondre. Elles permettent de se faire une idée précise de la performance énergétique des bâtiments, logements et appareils électroménagers. La dernière est essentielle pour faire des économies d’énergie. Voici la clé pour tout comprendre.

Définition de l’efficacité énergétique

L’efficacité énergétique représente le rendement énergétique complet d’un système : elle va donc dépendre de l’objectif de ce dernier. C’est ainsi que, pour le chauffage, seront pris en compte non seulement le rendement énergétique de l’équipement, mais aussi la ventilation ou l’isolation thermique du logement.

L’efficacité énergétique de l’habitat est mesurée grâce au Diagnostic Performance Énergétique (DPE). Il est exprimé à travers une étiquette énergie (qui sert à connaître la consommation d’énergie primaire) et une étiquette climat (qui révèle la quantité de gaz à effet de serre émise). Celles-ci s’expriment en 7 classes énergétiques, A étant la meilleure performance et G la plus mauvaise.

L’efficacité énergétique des appareils électroménagers est exprimée par une classe énergétique allant de A (étiquette de couleur verte correspondant au meilleur rendement, c’est-à-dire au plus économe) à D (étiquette de couleur rouge, qui désigne les produits les plus énergivores). En comparaison, un appareil de type A+++ consomme jusqu’à 60 % de moins qu’un appareil classé A.

efficacite energetique

Définition du rendement énergétique

Le rendement énergétique est le rapport entre la valeur énergétique produite et celle consommée lors d’un processus tel que la combustion ou la production d’un carburant. Il s’exprime soit par un chiffre compris entre 0 et 1, soit par un pourcentage, entre 0 et 100 %. Parfois, les fabricants de chauffage mettent en avant un rendement supérieur à 100 %, comme c’est notamment le cas pour les pompes à chaleur. Ces dernières peuvent proposer des rendements de 3 (c’est-à-dire que pour 1 kWh consommé, elles en restituent l’équivalent de 3), car seule est comptabilisée la consommation électrique, et non l’énergie calorifique prise dans l’air ou dans l’eau.

Voici quelques exemples de rendement énergétique :

  • Le moteur présente un rendement énergétique allant de 25 à 30 %.
  • La production de l’essence ou du diesel à partir du pétrole a un rendement énergétique de 80 %.
  • La production d’électricité a un rendement de 39 % (il faut produire 100 kWh pour assurer la consommation de 39 kWh).
  • Une ampoule à incandescence dégage un rendement énergétique de 5 %. Celui-ci grimpe à 25 % pour les ampoules fluocompactes et à 30 % pour les LED.

Importance de la performance énergétique des appareils

Pour réaliser des économies d’énergie et dans l’optique de préserver l’environnement, il est essentiel de prendre en compte la performance énergétique des appareils électroménagers. Les étiquettes sont d’ailleurs là pour aider le consommateur à faire son choix au moment de l’achat. Pour rappel, la classe énergétique la plus performante est la A+++. Certes, elle est la plus chère, mais les économies d’énergie viennent amortir l’investissement assez rapidement.

Pour encore affiner l’information des consommateurs, certaines classes de produits peuvent comporter une autre étiquette, qui indique par exemple la consommation annuelle en eau d’un lave-linge ou d’un lave-vaisselle.