09 88 90 39 70
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Réduire sa facture d'énergie » Quel thermostat pour une chaudière à gaz ?

Quel thermostat pour une chaudière à gaz ?

Un thermostat a pour fonction première de réguler la température, quel que soit l’outil concerné. Dans le cas d’une chaudière à gaz, le concept reste donc le même : l’objectif est de régler la température ambiante dans l’ensemble de l’habitation. Il faut savoir qu’il existe plusieurs technologies différentes de thermostat et que celles-ci s’avèrent plus ou moins performantes. Il convient donc de faire le bon choix et de savoir quel thermostat choisir pour sa chaudière à gaz dans une volonté de confort, mais aussi d’économie d’énergie.

Sommaire
    Article mis à jour le 10 mai 2021

    Comment choisir le bon thermostat pour une chaudière à gaz ? 

    Pour faire le bon choix lors de sa sélection du thermostat idéal, il va falloir étudier le besoin, mais aussi les possibilités existantes sur le marché. 

    Ainsi, il existe trois grandes technologies de système thermostatique : le thermostat manuel non-programmable, le thermostat d’ambiance programmable et enfin le thermostat connecté. Ces solutions se révèlent, de nos jours, les plus performantes parmi les neuf technologies différentes développées. 

    La technologie thermostatique n’a, en effet, eu de cesse d’évoluer dans le temps, allant du thermostat aquastat jusqu’au thermostat connecté, en passant par le thermostat électronique ou le thermostat  mécanique à horloge.

    Thermostat d’ambiance manuel non-programmable 

    C’est le thermostat le plus classique et basique qui puisse exister sur le marché. C’est aussi le plus ancien. Il s’avère donc peu commercialisé aujourd’hui, voire même déconseillé. Il possède tout de même certains avantages :

    • la régulation de la température d’ambiance dans l’habitation
    • une prise en main simple et instantanée
    • un fonctionnement mécanique
    • un coût très accessible entre 20 et 50 euros.

    Pour autant, ce thermostat d’ambiance pour chaudière gaz n’est pas programmable. Il rend donc impossible toute anticipation, telle que chauffer l’espace en amont du réveil ou du retour à la maison... De plus, une fois la température choisie, elle reste constante tout au long de la journée, qu’il y ait une présence ou non.

    Thermostat d’ambiance programmable  

    Ce thermostat a globalement les mêmes caractéristiques que son prédécesseur non-programmable, à ceci près qu’il s’avère possible d’ajouter la fonction de programmation. Il est donc possible de définir des plages horaires de fonctionnement et d’arrêt au cours de la journée ou de la nuit, en fonction des habitudes de vie. Une sonde pilote le besoin en chauffage en fonction de la température constante demandée.

    Ce système de thermostat présente un certain nombre d’avantages :

    • une programmation heure par heure possible ;
    • une prise en main simple et rapide à l’installation ;
    • un coût qui reste abordable, en moyenne entre 50 et 450 euros ;
    • une installation du thermostat possible par soi-même ; 
    • l’éligibilité aux aides financières pour l’installation de ce type de thermostat économique.

    En revanche, il faut noter que certains modèles manquent de possibilités de personnalisation.

    Thermostat d’ambiance connecté  

    Il s’agit de la meilleure évolution de thermostat d’ambiance. Cet équipement fonctionne grâce à une connexion à Internet dans l’habitation. Cette connectivité permet ainsi de procéder au réglage du thermostat de son chauffage gaz avec le maximum de précision à tout moment, depuis n’importe quel lieu, via un smartphone. 

    Le thermostat d’ambiance connecté se révèle donc une excellente solution pour avoir la température souhaitée dans son intérieur. Il offre le moyen de mettre le chauffage en fonctionnement pour prévenir son arrivée ou d’éviter de chauffer inutilement après son départ. Un thermostat qui présente donc de nombreux avantages :

    • la régulation de la température depuis l’extérieur de la maison, via un smartphone ;
    • la suppression des pertes d’énergie inutile ;
    • un coût abordable par rapport à ses compétences supplémentaires et à sa rentabilité, de 150 à 350 euros en moyenne ;
    • la réalisation d’économies d’énergie.

     Cet équipement connecté présente tout de même quelques inconvénients :

    • il ne peut s’utiliser qu’avec des chaudières récentes ;
    • sa synchronisation et sa programmation depuis les différents dispositifs de communication peut nécessiter un temps d’adaptation.

    Comment brancher un thermostat sur une chaudière à gaz ?

    L’installation d’ un thermostat sur une chaudière à gaz implique de suivre différentes étapes bien précises. Il faut ainsi :

    1. raccorder le thermostat à la chaudière ;
    2. faire le choix du bon emplacement du thermostat dans l’habitation ;
    3. l’installer en suivant les recommandations du mode d’emploi ;
    4. enfin, le brancher électriquement, de façon filaire ou par le biais de la wifi.

    Des étapes à suivre rigoureusement, mais qui n’impliquent pas de compétences spécifiques. Il s’avère donc tout à fait envisageable de mener à bien cette opération soi-même. Pour autant, il est aussi possible de préférer une installation par un professionnel. C’est notamment préférable pour les modèles connectés qui sont relativement plus techniques. Voici ces étapes en détail.

    1) Raccorder son thermostat à la chaudière à gaz

    Cette première étape consiste donc à permettre le lien entre le thermostat et la chaudière à gaz. Pour procéder à ce raccordement, le mode d’emploi va dépendre du type d’appareil existant

    Pour un modèle de chaudière récent, un système de boîtier relais sera présent. Il permettra ainsi de lier le thermostat à la chaudière ou à la pompe à chaleur en toute simplicité. 

    Sur un ancien modèle de chaudière, il faudra réaliser un branchement avec le circulateur. Il existe également des modèles de thermostat sans fil de chaudière à gaz pour lesquels il faudra configurer le système de réception à la manière d’un signal radio.

    2) Bien choisir l’implantation de son thermostat de chaudière à gaz


    Il est capital de bien réfléchir à l’installation de ce thermostat au sein de l’habitation. En effet, l’emplacement doit répondre à plusieurs contraintes. 

    Tout d’abord, il faut installer le thermostat de préférence dans la pièce de vie principale et le mettre sur un mur facile d’accès. Cela évite d’avoir des difficultés à changer la température souhaitée sur le thermostat.

    Par ailleurs, pour que celui-ci fonctionne de manière optimale, il convient de l’éloigner des sources de chaleur que ce soit un radiateur ou même simplement un soleil direct trop important. 

    Il doit également être tenu à l’écart des sources de froid. Cela permet de ne pas fausser son capteur par des éléments extérieurs. 

    Enfin, il doit être placé idéalement à 1,50 m du sol. 

    3) Raccorder son thermostat à l’électricité

    Une fois tous les éléments cités précédemment réunis, il suffit alors de suivre les indications fournies avec le boîtier pour le fixer convenablement au mur avant de procéder au raccord électrique. 

    Attention : il existe aussi des thermostats sans-fil. Ces derniers n’auront donc pas besoin d’un branchement électrique. En effet, installer un thermostat sans fil pour chaudière à gaz se réalise par la biais d’un boîtier relais entrant en communication avec le bornier de la chaudière. 

    C’est l’étape qui peut le plus inquiéter et pousser à faire appel à un électricien ou chauffagiste professionnel. Pour autant, l’opération reste simple. Il faut couper le courant de toute la maison par mesure de sécurité, puis réaliser le branchement. Certains thermostats se branchent directement sur la chaudière sans supplément. Pour d’autres, il faut mettre en place un réseau filaire depuis le thermostat jusqu’au boîtier d’alimentation de la chaudière.

    Si, malgré tout, le recours à un professionnel s’avère nécessaire, il est bon de savoir que le tarif de pose d’un thermostat par un professionnel est compris entre 110 et 200 euros. Cette variation s’explique par la complexité de pose selon le modèle de thermostat choisi, la configuration des lieux et les tarifs pratiqués par l’artisan.

    Le thermostat de chaudière à gaz : une vraie source d’économie d’énergie ? 

    Quel que soit le type de chaudière à gaz utilisée à la maison, il peut donc se montrer assez simple de réaliser des économies en matière de consommation d’énergie. En effet, la pose d’un thermostat se révèle vraiment efficace sur ce point, permettant de réduire la facture de chauffage de manière conséquente. Le résultat est notable que l’on utilise une chaudière classique ou une chaudière à condensation.

    Ainsi, en moyenne, une baisse de la température de 1 °C correspond à 7 % d’économies d’énergie. L’utilisation d’un thermostat programmable permet, quant à lui, de réduire sa consommation énergétique 15 %.

    De ce fait, l’État a mis en place un dispositif d’aide pour inciter les particuliers à s’équiper. Avec le concours des fournisseurs d’énergie, il propose donc la prime « Coup de Pouce Thermostat avec régulation performante » d’un montant de 150 € par logement.

    À noter : pour bénéficier de cette aide, il s’avère nécessaire de respecter deux conditions :

    • la performance du thermostat qui doit répondre à la norme EN 12098-5 ;
    • l’installation du dispositif thermostatique par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement, aussi dit RGE. Ce professionnel s’avère, en effet, formé au choix et à la pose d’équipements économes en énergie.
    09 88 90 39 70
    Profitez de nos offres partenaires
    Retour haut de page