09 88 90 39 70
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Rénovation énergétique » Isolation thermique » Isolation et chauffage : quelles solutions pour éviter d’avoir froid chez soi 

Isolation et chauffage : quelles solutions pour éviter d’avoir froid chez soi 

Article mis à jour le 27 septembre 2022

Nombreux sont les Français qui redoutent l’hiver. En cause ? L’inconfort thermique. Selon le baromètre QUALITEL-Ipsos réalisé en 2017, la moitié des Français interrogés par QUALITEL ont déclaré avoir parfois ou souvent trop froid durant cette période. Système de chauffage défaillant, fenêtres en mauvais état… Les facteurs à l’origine d’une déperdition thermique sont multiples. La mauvaise isolation du logement reste néanmoins la cause principale. 

Pourquoi j’ai froid chez moi ?

Alors que la sensation de froid à la maison s’accentue surtout en période hivernale, elle peut être présente sur toute l’année, et ce même si le thermomètre affiche une température ambiante entre 19 et 23 °C. Contrairement aux idées reçues, une température ambiante ne suffit pas à elle seule à garantir une sensation de chaleur et de confort dans une maison.

Quels sont alors les éléments à l’origine de ces déperditions énergétiques ?

  • l’air extérieur qui s’infiltre dans la maison : des joints de fenêtres ou des portes abîmés peuvent entraîner des infiltrations d’air parasites entraînant une sensation d’inconfort à la maison ;
  • des équipements de chauffages anciens ou mal entretenus : chaudière en mauvais état, radiateurs électriques anciens… ;
  • un taux d’humidité trop élevé : pour ne pas avoir froid chez soi, ce taux devrait être compris entre 35 % et 60 % () selon le service public Faire. S’il est trop important, la température ambiante peut baisser de près de 4 ° par rapport à la normale ;
  • un défaut d’isolation des parois intérieures : les murs, les sols et les plafonds non isolés se refroidissent au contact de l’air extérieur et entraînent un effet de « paroi froide » malgré l’air chaud de la pièce.

Outre les raisons évoquées ci-dessus, la perte de chaleur peut également être liée à l’ancienneté du logement, selon l’Ademe. Dans son étude « Isoler sa maison », publiée en 2018, l’agence note que deux tiers des logements ont été construits avant 1974 alors qu’il n’existait aucune réglementation thermique. Ce qui fait que plus un logement est ancien, plus la probabilité d’avoir froid est importante. A contrario, dans les logements certifiés ou labellisés, qui sont plutôt récents, seul un tiers de leurs habitants ont parfois ou souvent froid, indique le baromètre QUALITEL-Ipsos 2017.

Comment savoir d’où vient le froid ?

Si les particuliers ont tendance à penser que les fenêtres sont les premiers facteurs à l’origine de la perte de la chaleur, l’Ademe a réalisé un schéma représentant les principales sources de déperdition énergétique d’une maison construite avant 1974.

Source : api.faire.gouv

Ainsi, l’agence note que pour une maison mal isolée, les déperditions thermiques s’observent :

  • entre 25 et 30 % au niveau des combles et de la toiture ;
  • entre 20 et 25 % au niveau des murs ;
  • entre 10 à 15 % au niveau des vitres et fenêtres ;
  • entre 7 à 10 % au niveau des sols ;
  • entre 5 à 10 % au niveau des ponts thermiques.

Selon Mesdepanneurs, les infiltrations d’air peuvent, quant à elles, représenter jusqu’à plus de 30 % de pertes de chaleur. Il est ainsi nécessaire de les identifier, notamment en passant au peigne fin les lieux suivants : 

  • les conduits de ventilation ;
  • le bas et le cadre des portes ;
  • la hotte de la cuisinière ;
  • la fente pour le courrier ;
  • fissures dans les murs ;
  • les fenêtres ;
  • la cheminée ;
  • la trappe d’accès sous toit et plafonniers ;
  • Etc.

Pour une vérification simple et rapide, il suffit de déplacer lentement une bougie allumée le long des lieux indiqués. La flamme tremblera à la moindre présence d’air. Pour identifier un cadre de fenêtre qui pose problème, on peut également placer sa main sous la fenêtre et constater s’il y a de l’air qui passe ou non. 

Pour une meilleure évaluation de la perte de chaleur d’un logement, il est néanmoins conseillé de passer par un professionnel pour confirmer le diagnostic thermique. Ce dernier réalisera un Diagnostic de performance énergétique (DPE) qui donnera une compréhension détaillée des problématiques d’isolation dans un logement et permettra d’analyser au mieux les travaux d’isolation nécessaire à entreprendre. 

Effectivement, il y a de nombreux intérêts à isoler les déperditions thermiques :

  •  Confort ;
  •  Revalorisation du patrimoine (changement d’étiquette énergétique du logement) ;
  •  « Geste pour la planète » ;
  • Economie d’énergie.

Comment éviter que le froid rentre dans la maison ?

Pour les petits budgets, La Vie Immo propose quelques astuces faciles à réaliser, mais qui restent efficaces pour ne plus avoir froid chez soi :

  • Améliorer l’isolation des fenêtres : en installant, par exemple, des rideaux isolants qui retiennent la chaleur dans le logement, ou encore en collant des joints autocollants ou du film de survitrage sur les vitres autour du cadre. Il est également nécessaire de refaire les joints des menuiseries qui ont perdu leur pouvoir isolant ;
  • Maximiser l’efficacité des radiateurs : cela permettra non seulement d’optimiser la chaleur diffusée par un radiateur avec des panneaux réflecteurs en aluminium, mais aussi de diffuser la chaleur vers l’intérieur de l’habitat ;
  • Protéger les sols du froid : en utilisant, par exemple, des tapis ;
  • Empêcher la déperdition de chaleur sous les portes : en installant des calfeutrants amovibles, des boudins ou encore des bas de porte sous forme de bavettes rétractables ;
  • Fermer les rideaux (isolants) ou les volets.

Si les défauts d’isolation sont conséquents, il est conseillé d’opter pour des travaux plus lourds pour refaire l’isolation de l’habitation. D’après l’Ademe, une isolation thermique performante réduira la consommation d’énergie de 60 % ou plus et améliorera le confort en hiver comme en été.

Comment choisir la bonne partie de logement à isoler ?

Pour mener à bien ses travaux, l’idéal est de se référer aux conclusions de l’audit énergétique réalisé par un bureau d’études thermiques. Plus poussé que le DPE, ce bilan thermique permettra de faire un état des lieux exhaustifs des différentes sources de déperdition thermique d’un logement. Ainsi, on pourra déterminer les points faibles de l’habitation et l’ordre dans lequel procéder aux travaux. Pour isoler sa maison, le particulier peut opter pour :

L’isolation des combles et de la toiture

Ce type d’isolation est généralement le plus rentable, car il présente un potentiel d’économies d’énergie important. La pose d’un isolant permettra de limiter l’infiltration de la chaleur en période estivale du froid en période hivernale. On peut procéder à : 

  • une isolation des combles perdus par le plancher ;
  • une isolation des combles habitables par l’intérieur ou l’extérieur ;
  • une isolation des toitures-terrasses.

L’isolation des murs par l’extérieur ou par l’intérieur

L’isolation des murs peut être bénéfique énergétiquement et phoniquement : permettant à la fois de réduire les sensations de parois froides et les bruits extérieurs.  Si L’isolation par l’extérieur permet d’isoler et de faire le ravalement en même temps, cette technique est souvent plus coûteuse que l’isolation par l’intérieur. 

Analyse comparative : 

Isolation des murs+-
Par l’extérieur- Limite la condensation

- Conserve l’inertie des murs 

- Aucune modification des surfaces habitables
Protège les murs des variations climatiques
- Technique plus coûteuse que l’isolation par l’intérieur

- Modifie l’aspect extérieur du bâtiment

- Certains ponts thermiques peuvent subsister

- Un permis de construire est parfois nécessaire
Par l’intérieur- Moins cher que l’isolation par l’extérieur

- Ne modifie pas l’aspect extérieur du bâtiment

- Plus rapide à réaliser qu’une isolation thermique à l’extérieur
- Diminue la surface habitable

- Mise en œuvre contraignante : pièce condamnée pendant la durée des travaux, gêne pour l’ouverture des fenêtres… Il est difficile d’éliminer les ponts thermiques

Source : api.faire.gouv.f

L’isolation des planchers bas

En supprimant les sensations de planchers froids, l’isolation des planchers bas améliore le confort. Elle peut se faire de plusieurs façons : 

  • par le dessous : il s’agit de fixer un isolant sur la face inférieure du plancher comme la dépose d’isolant sur le plafond du garage si ce dernier se trouve en dessous ;
  • par le dessus : consiste à poser un isolant sur le plancher, puis le recouvrir d’un revêtement pour pouvoir y circuler ;
  • entre les éléments de structure du plancher.

La pose du matériau isolant s’effectue par les caves ou encore les parkings.

Comment avoir chaud à la maison ?

Une fois l’isolation du logement améliorée, il est plus facile et plus économique de dimensionner son système de chauffage pour garder la chaleur à l’intérieur. Le particulier peut commencer par changer son système de chauffage, en remplaçant, par exemple, une chaudière de plus de quinze ans par une chaudière à haut rendement. Il peut également opter pour des radiateurs plus performants.

Une des solutions proposées est l’installation d’une chaudière à basse température ou à condensation au gaz naturel. Cette chaudière présente de nombreux avantages : meilleur rendement, compatible avec tous les modèles de radiateurs, moins bruyante qu’une chaudière classique…

Pour le remplacement de la chaudière ou du radiateur, TotalEnergies propose de faire des économies sur la facture en profitant des certificats d’économies d’énergies, qui peuvent couvrir tout ou une partie des travaux de rénovation du logement. L’entreprise propose de remplacer les radiateurs électriques énergétiquement non performants et produisant une chaleur sèche par des radiateurs plus performants à partir de 1 €.

Sommaire
    09 88 90 39 70
    Profitez de nos offres partenaires
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page