09 88 90 39 70
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Rénovation énergétique » Comment nettoyer une cuve à fioul ?

Comment nettoyer une cuve à fioul ?

Comme le stipule l’article 28 de l’arrêté du 1er juillet 2004, le dégazage est obligatoire avant la neutralisation, la découpe ou l’enlèvement d’une cuve à fioul, qu’il s’agisse d’une cuve aérienne, enterrée, en plastique ou en acier. Cette opération de nettoyage consiste à éliminer les résidus gazeux d’hydrocarbures toxiques, inflammables et potentiellement explosifs en suspension dans l’espace interne de la cuve. Voici alors tout ce qu'il faut savoir sur le dégazage d’une cuve à fioul.

Sommaire
    Article mis à jour le 21 juillet 2021

    Qui peut vider une cuve à fioul ?

    Le dégazage d’une cuve à fioul est une opération comportant des risques, notamment des risques d’explosions ou d’incendies. Pour être efficace, la cuve doit être vidée et les parois internes récurées.

    Pour des raisons de sécurité, le dégazage d’une cuve à fioul doit obligatoirement être confié à un professionnel agréé. En effet, ce dernier est équipé d’une citerne de retraitement et de tous les accessoires indispensables comme des instruments de mesure, outils, tenue de travail, etc. Il est également formé contre les risques que comporte cette opération délicate et peut réagir efficacement en cas d’incident.

    Travaux préalables au dégazage d’une cuve à fioul

    Quelques travaux préalables sont indispensables avant de commencer le dégazage de la cuve de fioul. 

    Il faut d’abord procéder au découplage des tuyauteries d’alimentation et de refoulement pour éviter leur obstruction par les impuretés soulevées.

    Ensuite, déposer le couvercle boulonné de « trou d’homme », un orifice qui permet à l’intervenant de se glisser dans la citerne.

    Puis, faire un contrôle à l’explosimètre de l’utilité d’un premier dégazage par aspiration des vapeurs et procéder au vidage et stockage du fioul résiduel réutilisable.

    Enfin, il faut réaliser l’aspiration des sédiments et des dépôts de boues accumulées sur le fond, pour être acheminés vers une usine de retraitement des déchets pétroliers.

    Différentes méthodes de dégazage d’une cuve à fioul

    Le dégazage n’est pas réalisé uniquement en vue de la neutralisation de la cuve. Ce procédé précède une opération de maintenance, de rénovation, de restauration et de reconversion. 

    Les professionnels utilisent différentes méthodes :

    La méthode par ventilation

    Cette technique plutôt simple et rapide est souvent réservée aux petites cuves. En revanche, sachez que c’est une méthode partiellement efficace. 

    En effet, elle n’élimine pas la totalité des gaz en suspension ; les résidus d’hydrocarbures fossiles qui n’ont pas pu être délogés des parois internes continuent donc à produire des émanations nocives. 

    De plus, cette technique ne permet pas l’inspection visuelle des surfaces. C’est la méthode généralement employée pour dégazer les cuves aériennes, de faible contenance, ne disposant pas de trou d’homme ou en vue d’un simple déplacement.

    Son fonctionnement :

    Les gaz sont chassés par injection d’air sous pression dans la cuve. Ils sont ensuite évacués vers une citerne de stockage pour retraitement ou dispersés dans l’atmosphère.

    Des résidus pétroliers peuvent toutefois rester accrochés aux parois, renouvelant rapidement la concentration de gaz en suspension.

    La méthode par aspiration

    Cette méthode de dégazage d’une cuve à fioul présente les mêmes avantages et inconvénients que la précédente.

    Son fonctionnement :

    Au lieu d’être soufflés, les gaz sont aspirés et stockés dans la citerne de transport vers l’unité de retraitement.

    La méthode par lavage

    L’avantage de cette méthode de dégazage est que c’est la seule qui permet un examen sérieux de l’état de la cuve. Elle est, en outre, obligatoire avant certains travaux de restauration (plastification, recherche de fuite…), de reconversion (en citerne à eau de pluie) ou de neutralisation.

    Son fonctionnement :

    L’intégralité des surfaces de parois internes est lavée au jet d’eau sous haute pression.

    Les résidus de lavage et les vapeurs sont pompés et stockés provisoirement, avant leur traitement.

    Ce nettoyage minutieux est complété, si nécessaire, par le raclage et le grattage des dépôts accrochés et/ou des parties endommagées par la corrosion.

    Prix du dégazage d’une cuve à fioul

    Les prix du dégazage varient selon la capacité de la cuve, l’éloignement du chantier et les difficultés d’accès. Les éventuels travaux complémentaires (restauration, démantèlement, découpage, neutralisation, enlèvement...) seront facturés en supplément.

    En moyenne, le dégazage d’une cuve à fioul coûte entre 500 et 1000 € TTC.()

    Comment nettoyer une cuve à fioul soi-même ?

    Le nettoyage d’une cuve à fioul étant une opération à risque, il n’est pas conseillé pour les personnes qui ne sont pas spécialisées dans la maintenance des cuves à fioul de le faire.

    En revanche, si le particulier est spécialisé dans ce genre de maintenance, voici les étapes qu’il doit suivre pour nettoyer sa cuve à fioul:

    • accéder à l’intérieur de la cuve à fioul : soit via le plateau trou soit par le démontage de la tuyauterie ;
    • pomper le fioul restant propre et le déplacer dans un camion d’intervention. 

    Ceci permet de laisser le fond de cuve contenant en général l’eau, les boues parasites impactant le bon fonctionnement de la cuve et donc de la chaudière ;

    • appliquer HDX-Pro dans la cuve ;
    • utiliser un Karcher Haute Pression afin de détacher les boues accrochées, eaux… ;
    • pomper les eaux de nettoyage ;
    • remettre le Fioul propre que vous aviez stocké ;
    • refermer le plateau à trou ou remonter la tuyauterie.

    Où jeter une cuve à fioul ?

    La cuve à fioul, étant un produit très polluant, ne doit pas être jetée n’importe où.

    Il faudra ainsi confier son enlèvement à des professionnels, qui la démantèleront et la transféreront dans une déchetterie de classe 2, qui accueille les déchets ménagers et assimilés (DMA), ainsi que les déchets industriels banals (DIB). Ils remettent ensuite au propriétaire, un bordereau de suivi des déchets dangereux.

    Vous trouverez ci-dessous un extrait de bordereau de suivi des déchets dangereux :

    En revanche, il est tout à fait possible, plutôt que d’abandonner définitivement une cuve, de la reconvertir. 

    09 88 90 39 70
    Profitez de nos offres partenaires
    Retour haut de page