Tout savoir sur la consommation des chauffages électriques

Le chauffage électriquel présente bien des avantages, comme des coûts réduits à l’achat et à l’entretien. Cependant, le prix de l’électricité peut rester rédhibitoire. Quelques réflexes peuvent diminuer la consommation du chauffage électrique.

Avantages et inconvénients du chauffage électrique

Le chauffage électrique continue de séduire nombre de Français. Il faut dire qu’il ne manque pas d’atouts.

  • Le faible investissement : généralement, il n’est pas nécessaire de procéder à de gros travaux pour l’installer chez soi. Un simple raccord au secteur électrique suffit ! De la même manière, l’entretien est minimal : un dépoussiérage ou une mise à niveau de l’eau est suffisant. De la même manière, le prix d’achat et l’entretien des chaudières électriques reviennent moins cher que pour les appareils à gaz, à bois ou encore au fioul.
  • La variété des modèles : sol chauffant, différents types de radiateurs électriques, systèmes de régulation centralisée des appareils de chauffage électrique, tout est possible.
  • L’impact carbone moins important qu’un chauffage au fioul.

Ces avantages ne pourront éclipser quelques inconvénients :

  • Une consommation électrique logiquement importante qui peut engendrer un coût assez élevé, même en optant pour un fournisseur d’énergie alternatif. Les tarifs peuvent augmenter en fonction des taxes et payer moins cher ses équipements de chauffage et l’entretien de ceuxci ne suffit pas pour compenser.
  • Le confort de chauffe peut être assez inégal : chaleur sèche ou mal répartie, le confort thermique est très variable en fonction de l’appareil retenu. En conséquence, ce type de chauffage peut s’avérer inadapté aux grandes pièces
consommation chauffage electrique

Les différents types de chauffage électrique

Différents radiateurs électriques, parquet chauffant ou encore chaudière, voici les appareils qui permettent de chauffer l’air ambiant et l’eau :

  • Le radiateur électrique : il faut en distinguer plusieurs types. Le convecteur électrique est le plus énergivore, son confort de chauffe est très relatif et la chaleur diffusée est sèche. La consommation de ce chauffage électrique varie en fonction de sa puissance, du nombre d’heures pendant lesquelles il est allumé chaque jour et sur combien de jours dans le mois et l’année. Les radiateurs à inertie, rayonnants ou encore à accumulation, sont plus économiques.
  • Le plancher chauffant : il permettrait de réaliser jusqu’à 15 % d’économies sur la facture grâce à sa chaleur rayonnante. La chaleur se répartit de manière plus homogène dans toutes les pièces de la maison. Il est ainsi possible de réduire la température de 2 ou 3 degrés sans perdre en confort thermique.
  • La chaudière électrique : bien entendu, la consommation de ce chauffage électrique dépend du nombre de personnes qui composent le foyer. Elle est estimée en moyenne entre 400 et 750 kWh/an/personne (source : https://selectra.info/energie/guides/conso/consommation-moyenne-electricite/tout-electrique).

Comment réduire la consommation de son chauffage électrique ?

Quelques gestes simples peuvent faire la différence :

  • Isoler correctement son logement : moins il y a de déperditions de chaleur ou de courants d’air, moins on sollicite le chauffage et la consommation électrique s’en ressent. Ainsi, réduire les ponts thermiques et changer les menuiseries pour des modèles récents s’impose.
  • Éviter les variations brutales de température : il faut veiller à ce que celleci reste constante dans les pièces.
  • Ne pas installer ses appareils près d’une source de déperdition de chaleur pour limiter la consommation du chauffage électrique.