Comprendre la consommation d’une chaudière électrique

La chaudière électrique produit et diffuse de l’eau chaude dans un réseau de radiateurs ou un plancher chauffant. Elle peut fonctionner seule ou être couplée à un ballon d’eau chaude. De quoi dépend la consommation d’une chaudière électrique ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de dispositif ? Comment réduire la consommation de sa chaudière électrique ?

Quelle est la consommation moyenne d’une chaudière électrique et de quoi dépend-elle ?

La consommation d’une chaudière dépend de sa puissance de chauffe. Cette dernière est liée au volume à chauffer, à la qualité d’isolation du logement, aux déperditions de chaleur, à l’Indice de température extérieure (ITE), ainsi qu’à la température souhaitée. 

Comme n’importe quelle chaudière, la chaudière électrique chauffe et diffuse de l’eau dans un réseau composé de radiateurs ou alimente un plancher chauffant. Elle peut être couplée à un chauffe-eau pour la production d’eau chaude sanitaire.

Pour une habitation récente d’environ 100 m², bien isolée et équipée d’une chaudière électrique de 30-40 kW, on estime à 15 000 kWh la consommation annuelle pour le chauffage et la production d’eau chaude.

consommation chaudière electrique

Avantages et inconvénients d’une chaudière électrique

Il existe deux sortes de chaudières électriques : les chaudières électriques murales et les chaudières électriques au sol.

La chaudière électrique murale et compacte se distingue par son faible encombrement. Elle s’adapte bien aux logements de petite taille. La chaudière électrique au sol est volumineuse et nécessite une pièce dédiée. Elle convient bien aux grands logements.

Parmi les avantages des chaudières électriques, on peut citer :

  • un bon confort thermique avec une montée rapide en température ;
  • un prix compétitif ;
  • une installation simple ;
  • une compatibilité avec tout type de chauffage central : radiateurs à eau et plancher chauffant ;
  • une utilisation et un entretien faciles ;
  • aucun stockage de combustible ;
  • aucune combustion ;
  • aucun tuyau d’évacuation des fumées ;
  • aucune odeur ni émission de CO2 ;
  • un fonctionnement silencieux ;
  • aucune perte d’énergie.

Parmi les inconvénients, on distingue :

  • l’importante consommation en électricité ;
  • la nécessité d’un système de gestion et de régulation, d’un thermostat d’ambiance et d’une horloge programmable.

Les chaudières électriques au sol exigent un entretien régulier comprenant un contrôle annuel effectué par un professionnel et une action de maintenance effectuée tous les quatre ans.

Comment réduire la consommation de sa chaudière électrique ?

Plusieurs démarches efficaces peuvent permettre de réduire la consommation électrique de sa chaudière électrique, en commençant par apporter certaines améliorations à l’isolation du logement. Quelques équipements de régulation peuvent aussi faire baisser la consommation de sa chaudière électrique. Il s’agit notamment de l’installation :

  • de vannes thermostatiques sur les radiateurs permettant de réguler la température pièce par pièce ;
  • d’un thermostat d’ambiance associé à une sonde extérieure, limitant la consommation en ajustant la température intérieure désirée en fonction de la température extérieure ;
  • d’une horloge de programmation grâce à laquelle il est possible de définir les plages horaires de fonctionnement de la chaudière, ou de production de l’eau chaude.