Comprendre la consommation d’une chaudière électrique

La chaudière électrique produit et diffuse de l’eau chaude dans un réseau de radiateurs ou un plancher chauffant. Elle peut fonctionner seule ou être couplée à un ballon d’eau chaude. De quoi dépend la consommation d’une chaudière électrique ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de dispositif ? Comment réduire la consommation de sa chaudière électrique ?

Quelle est la consommation moyenne d’une chaudière électrique et de quoi dépend-elle ?

consommation d’une chaudière dépend de sa puissance de chauffe. Cette dernière est liée au volume à chauffer, à la qualité d’isolation du logement, aux déperditions de chaleur, à l’Indice de température extérieure (ITE), ainsi qu’à la température souhaitée. La chaudière électrique peut aussi être associé à une climatisation réversible.

Comme n’importe quelle chaudière, la chaudière électrique chauffe et diffuse de l’eau dans un réseau composé de radiateurs ou alimente un plancher chauffant. Elle peut être couplée à un chauffe-eau pour la production d’eau chaude sanitaire.

Pour une habitation récente d’environ 100 m², bien isolée et équipée d’une chaudière électrique de 30-40 kW, on estime à 15 000 kWh la consommation annuelle pour le chauffage et la production d’eau chaude.

consommation chaudière electrique

Avantages et inconvénients d’une chaudière électrique

Il existe deux sortes de chaudières électriques : les chaudières électriques murales et les chaudières électriques au sol.

La chaudière électrique murale et compacte se distingue par son faible encombrement. Elle s’adapte bien aux logements de petite taille. La chaudière électrique au sol est volumineuse et nécessite une pièce dédiée. Elle convient bien aux grands logements.

Parmi les avantages des chaudières électriques, on peut citer :

  • un bon confort thermique avec une montée rapide en température ;
  • un prix compétitif ;
  • une installation simple ;
  • une compatibilité avec tout type de chauffage central : radiateurs à eau et plancher chauffant ;
  • une utilisation et un entretien faciles ;
  • aucun stockage de combustible ;
  • aucune combustion ;
  • aucun tuyau d’évacuation des fumées ;
  • aucune odeur ni émission de CO2 ;
  • un fonctionnement silencieux ;
  • aucune perte d’énergie.

Parmi les inconvénients, on distingue :

  • l’importante consommation en électricité ;
  • la nécessité d’un système de gestion et de régulation, d’un thermostat d’ambiance et d’une horloge programmable.

Les chaudières électriques au sol exigent un entretien régulier comprenant un contrôle annuel effectué par un professionnel et une action de maintenance effectuée tous les quatre ans.

Comment réduire la consommation de sa chaudière électrique ?

Plusieurs démarches efficaces peuvent permettre de réduire la consommation électrique de sa chaudière électrique, en commençant par apporter certaines améliorations à l’isolation du logement. Quelques équipements de régulation peuvent aussi faire baisser la consommation de sa chaudière électrique. Il s’agit notamment de l’installation :

  • de vannes thermostatiques sur les radiateurs permettant de réguler la température pièce par pièce ;
  • d’un thermostat d’ambiance associé à une sonde extérieure, limitant la consommation en ajustant la température intérieure désirée en fonction de la température extérieure ;
  • d’une horloge de programmation grâce à laquelle il est possible de définir les plages horaires de fonctionnement de la chaudière, ou de production de l’eau chaude. 

Qu’est ce qu’une chaudière électrique ?

Le fonctionnement d’une chaudière électrique réside dans un système de circulation d’eau chaude à travers un circuit fermé. Lequel alimente tous les radiateurs de la maison. Le coût d’un tel équipement varie généralement de 800 et 6 000 €, un coût raisonnable en comparaison avec d’autres systèmes de chauffage. Si votre choix pour cet hiver se porte vers une chaudière électrique, sachez qu’elle se présente sous deux formes : 

  • Chaudière électrique murale : sa particularité se trouve dans sa petite taille et un poids léger qui lui permettent d’être installée où son utilisateur le souhaite. Moins puissante qu’une chaudière au sol, la chaudière électrique est principalement adaptée aux appartements et petites maisons.
  • Chaudière électrique au sol : aussi appelée chaudière électrique avec ballon, ce genre d’équipement est destiné aux logements de grande superficie. Elle connaît une durée de vie moyenne de 20 ans, avec un rendement d’énergie très élevé. Choisir un modèle basse température permet entre autre d’économiser 15% d’électricité. 

Comment fonctionne une chaudière électrique

Pour fonctionner correctement, une chaudière électrique doit systématiquement être remplie à température et quantité d’eau homogène. Son système repose sur un circuit d’eau chauffé par une résistance et des valves organisent l’évacuation et l’entrée de l’eau dans l’appareil. Pour comprendre en détail le principe de son fonctionnement, référez-vous aux étapes suivantes :

  1. Une cuve contient une certaine quantité d’eau
  2. L’eau du circuit de chauffage est chauffée par une résistance interne ou externe
  3. Quand la chaleur attendue est atteinte, la valve située en haut de la cuve permet l’évacuation de cette eau vers les chauffages et les alimente en énergie. Toutefois, l’eau portée à ébullition engendre des déperditions. Pour pallier à cet aspect, des dispositifs de condensation existent.
  4. Une valve inférieure permet le retour d’eau froide à mesure que l’eau chaude s’évacue

    Chauffage au sol avec une chaudière électrique

    Le chauffage au sol est une solution de chauffage qui a su séduire 4 millions de foyers français. Compatible aux chaudières à bois, fioul ou gaz, ce système de chauffage convient également aux équipements de type chaudière électrique. Deux méthodes de chauffage au sol existent et se distinguent :

    • Le chauffage au sol électrique : se compose d’un câble chauffant réparti sur une surface au sol et raccordé au secteur. Il s’installe rapidement et simplement, ce qui en fait un atout de choix pour vos rénovations. 
    • Le chauffage au sol à eau : également appelé chauffage au sol hydraulique, dispose d’un système de câbles alimentant tout l’habitat. Dans une chape ou dalle, des tubes font circuler de l’eau chaude qui permet d’augmenter le thermostat général du logement. Ce réseau de câble fonctionne en circuit fermé et permet de nombreux avantages : économique à l’usage, produit l’eau chaude sanitaire, peut offrir un chauffage au sol réversible permettant de rafraîchir la maison en été. 

    Chaudière électrique basse consommation

    Pour réduire sa consommation à l’aide d’une chaudière électrique, il existe des outils avec lesquels coupler son équipement de chauffage. On retrouve notamment : 

    • des dispositifs de condensation de vapeur d’eau : puisque le principe d’une chaudière électrique repose sur un système de réchauffement d’eau, une partie de cette eau portée à ébullition est définitivement perdue. Pour palier à cette problématique, des dispositifs de condensation permettent de récupérer cette vapeur d’eau et de la condenser pour qu’elle puisse être envoyée aux radiateurs de la maison. 
    • des programmateurs : coupler une horloge de programmation à sa chaudière électrique permet de réduire de 20% sa consommation. En misant sur une offre tarifaire Heures creuses/Heures pleines, par exemple, des appareils peuvent être déclenchés aux heures stratégiques de la journée et d’appliquer les meilleurs tarifs à votre consommation.