CALCULER LE BILAN ÉNERGÉTIQUE DE SON LOGEMENT : UNE DÉMARCHE UTILE

Cet article vous a-t-il été utile ?

Calculer le bilan énergétique de son logement consiste à faire le bilan de ses performances énergétiques et de l’impact de sa consommation sur l’environnement. Le diagnostic énergétique permet de connaître les mesures à prendre afin de réduire sa consommation d’énergie.

Sommaire :
    Article mis à jour le 1 novembre 2019

    Diagnostic de performance énergétique

    Dispositif de première importance, le diagnostic de performance énergétique (DPE) se trouve au cœur des politiques publiques de réduction de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre. Ce document vise à informer le futur acquéreur ou locataire d’un bien, avant achat ou location. Il permet la transparence entre deux acteurs lors d’une transaction immobilière, et d’engager des travaux si le diagnostic de performance est établi comme mauvais. Lors de la réalisation du bilan énergétique d’un logement, sachez toutefois que sa tarification diffère selon le volume de surface disponible. Ainsi, celui d’un studio, d’un appartement 2 pièces ou d’une maison, ne seront pas les mêmes.

    De quoi se compose le DPE

    bilan energetique logement

    Un DPE contient diverses informations, parmi elles on retrouve : 

    • Les caractéristiques du logement et le descriptif des équipements (type de chauffage, eau…) ;
    • La quantité d’émissions de gaz à effet de serre, en fonction de la quantité annuelle d’énergie consommée ou estimée ;
    • Pour chaque catégorie d’équipements, la consommation annuelle (ou l’estimation) énergétique ;
    • Vous obtiendrez également une évaluation des dépenses annuelles résultant de vos consommations en énergie ;
    • Un aperçu de la quantité d’énergie d’origine renouvelable utilisée ;
    •  Mais aussi, des recommandations pour aider le particulier à maîtriser la gestion de son énergie (par exemple, en suggérant des travaux à réaliser).

    Valable 10 ans, vous pouvez consulter la validité du DPE en vous connectant au site de l’Ademe.

    Pourquoi faire un bilan énergétique ?

    Calculer le bilan énergétique de son logement permet de connaître avec précision les points faibles de son habitation en termes de consommation énergétique. Ce bilan peut être entrepris afin d’améliorer la performance énergétique de son logement, de réduire sa facture d’électricité, d’améliorer ses pratiques de consommation ou de diminuer sa production de gaz à effet de serre. Une fois le diagnostic posé, des travaux de rénovation peuvent être envisagés.

    Cependant, le calcul de ses économies d’énergie ne passe pas uniquement par la réduction de sa consommation. Le choix du fournisseur d’électricité et de gaz et l’offre à laquelle on souscrit interviennent également. 

    Besoin de résilier votre contrat d’électricité ? Simplifiez vous la vie et appelez-nous gratuitement pour être accompagné dans vos démarches administratives. Nous vous proposons les meilleures offres de marché adapté à vos besoin et s’occupons de la souscription et de la résiliation de votre ancien contrat.

    En quoi consiste un bilan énergétique ?

    Le bilan énergétique est réalisé par un technicien indépendant certifié. Le DPE (diagnostic de performance énergétique) est obligatoire lors de la vente ou de la location d’un logement. Mais d’autres bilans énergétiques peuvent être proposés (par exemple, un bilan thermique).

    Le technicien se rend au domicile et effectue le diagnostic en présence de l’occupant. À l’issue de sa visite, ce dernier reçoit un bilan chiffré et détaillé de la consommation énergétique de son logement. Des recommandations lui sont prescrites pour économiser de l’énergie. Cela peut concerner l’utilisation des équipements ou des travaux de rénovation.

    La lecture du DPE est facilitée par deux étiquettes à 7 classes. De A à G, les performances du logement sont répertoriés. A correspondant à la meilleure performance, G, à la plus mauvaise. Deux étiquettes environnementales suivent cette classification. Parmi elles on retrouve :

    • l’étiquette énergie pour connaître la consommation d’énergie primaire (de vert à rouge)
    • et l’étiquette climat pour connaître la quantité de gaz à effet de serre émise (en violet)

    DPE maison vs appartement

    Obligatoire dans le cadre d’une transaction immobilière, le vendeur ou bailleur s’expose à des sanctions si le DPE est erroné ou absent. Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, la procédure du bilan énergétique est sensiblement la même. Exception faite, aux logements dont la location n’excelle pas 4 mois par année. Côté bilan, sachez qu’un appartement dont la classe énergie est favorable, se vend 3 à 19% plus cher qu’un appartement moins performant. Et les prix diffèrent d’une région à l’autre ! Pour une maison, comptez 6 à 13% de dépenses en plus lors de la vente. Mais rassurez-vous, un bilan énergétique positif vous fait économiser sur le long terme : en vous exemptant de travaux d’isolation et de pertes énergétiques importantes. Vous gagnez au change sur le long terme !

    Les paramètres pris en compte

    Le bilan énergétique prend en compte différents paramètres :

    • l’isolation : un toit mal isolé est  responsable d’une grande partie de  la déperdition d’énergie d’un logement ;
    • le chauffage : c’est le plus gros poste de consommation avec 60 % des dépenses énergétiques d’après le médiateur national de l’énergie. Une chaudière bien entretenue consomme en moyenne 10 % d’énergie en moins ;
    • les appareils électroménagers : la performance énergétique des appareils neufs est indiquée par une fiche énergétique ;
    • les systèmes d’éclairage…

    Bilan énergétique prix

    Le prix d’un bilan énergétique varie en fonction du type de bien possédé, de sa surface d’habitation et de sa localisation. Ce prix évolue ainsi d’une dizaine d’euros selon le cas de figure. Mais, la superficie habitée n’explique pas seule la variation des tarifs qui comprennent d’autres critères, tels que :

    • le système de chauffage dudit logement ;
    • les diagnostiqueurs présents dans la région où est situé le bien ;
    • le nombre de visites réalisées par le professionnel dans votre habitat et le temps passé sur place : si on prend l’exemple d’une maison de 100 m², la durée moyenne d’intervention du diagnostiqueur est d’une heure ; 
    • les frais annexes liés au déplacement du diagnostiqueur : si son entreprise se trouve loin de votre domicile, les frais de déplacements augmentent le montant total de la facture ;
    • de la tarification du professionnel : puisqu’il s’agit d’un indépendant, ce dernier est libre de fixer son prix.

    Les tarifs des Diagnostique de Performance énergétique évoluent généralement entre 100 et 250 euros, selon l’ADEME.

    Pour éviter les abus : 

    • Vérifiez que votre professionnel est bien agréé : le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer met à disposition un annuaire en ligne permettant de connaître les diagnostiqueurs accrédités par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation) les plus proches de son lieu d’habitation ;
    • Comparez les devis de différents professionnels : pour obtenir un tarif intéressant, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence. Un devis étant gratuit, vous ne perdez rien à vous renseigner !

    N’oubliez pas de demander une attestation de consuel pour valider votre installation électrique.

    Les autres façons d’améliorer son bilan énergétique

    Un contrat d’électricité adapté à ses besoins permet de réduire sa facture : choisir une puissance adaptée pour son compteur, utiliser de manière optimale l’option heures pleines/heures creuses…

    Opter pour un fournisseur d’énergie verte aide à promouvoir les énergies renouvelables et a un impact positif sur l’environnement.

    Dans le cadre de la transition énergétique, il est désormais possible de produire son électricité sans obligation de revente. La pose de panneaux solaires sur son habitation peut donner lieu à des aides financières et à un crédit d’impôt. Ce qui représente à long terme une économie substantielle et un geste positif pour la planète.

    Bilan énergétique : comment trouver un diagnostiqueur certifié ?

    Le diagnostic de performance énergétique doit impérativement être établi par un professionnel indépendant, certifié. Une fois le diagnostic établi, sa durée de validité est de dix ans.

    Pour vérifier les compétences de ses professionnels du secteur, des organismes de certification accrédités par le Comité français d’accréditation (COFRAC) évaluent ces candidats. Près de 8000 professionnels sont actuellement certifiés pour la réalisation du DPE. Ces diagnostiqueurs sont répertoriés sur une liste établie par le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la mer. Retrouvez l’annuaire des diagnostiqueurs certifiés, en ligne pour toute nécessité de diagnostic.

    Un conseiller disponible au
    09 88 90 39 70 Du lundi au samedi de 8h à 20h
    Prix d'un appel local
    ou