Plein phare sur la consommation d’un radiateur électrique

Comment maîtriser la consommation d’un radiateur électrique en en choisissant soigneusement le type, la classe énergétique et la puissance ? Une liste de solutions simples pour réduire les consommations d’énergie.

Quels radiateurs électriques pour quelle consommation ?

Dans la catégorie des radiateurs électriques, ils sont nombreux à vouloir s’imposer :

  • Le convecteur électrique : constitué d’une simple résistance pour chauffer l’air, il est incontestablement le plus énergivore.
  • Le radiateur soufflant : fonctionnant également grâce à une résistance, il propulse l’air après l’avoir chauffé et convient mieux à une petite pièce comme la salle de bain.
  • Le radiateur rayonnant : doté d’une résistance en façade, il fonctionne en réchauffant l’air ambiant.
  • Le radiateur à bain d’huile : constitué d’une résistance, il draine un liquide caloporteur qui est ensuite orienté vers les parois externes de l’appareil.
  • Le radiateur électrique à accumulation : en emmagasinant la chaleur la nuit, il la restitue progressivement durant la journée, ce qui permet de bénéficier du forfait heures creuses.
  • Le radiateur à inertie : en concentrant la chaleur dans un cœur constitué de matériaux comme la céramique ou la fonte, il permet ensuite de la diffuser de manière constante.
consommation radiateur electrique

Une consommation modulable du radiateur électrique ?

La consommation d’un radiateur électrique dépend surtout de sa puissance. Si celle-ci est de 2 000 watts, il consommera 2 kWh, cela représentant un coût mensuel de 175 € environ. Il est donc recommandé d’être rigoureux dans le choix d’un radiateur, en fonction de facteurs tels que l’isolation du logement, les habitudes de vie ou le climat de la région.

Les différentes catégories de radiateurs s’établissent en fonction de leur performance, de C à A. Tous comportent une résistance ayant la propriété de rapidement monter en température. C’est pourquoi ils présentent l’inconvénient d’être énergivores et sont cantonnés à la classe C.

La dépense en énergie sera néanmoins réduite avec un bain d’huile mobile ou un système à accumulation. Et l’appareil le plus rentable reste le radiateur à inertie de classe A. Le radiateur à infrarouges, enfin, est une technologie récente mais prometteuse.

Quelques conseils pour réduire la consommation d’un radiateur électrique

En dotant son logement de radiateurs électriques performants, comme le modèle à inertie, il est possible d’alléger sa facture énergétique. S’ils sont plus onéreux à l’achat, ils seront toutefois amortis à court terme. Des commandes à distance permettent d’ailleurs de les déclencher peu de temps avant de rentrer. Cette option permet donc de procurer un effet immédiat de confort intérieur, tout en favorisant les économies d’électricité.