Tour d’horizon de la consommation du sèche-linge

Quels sont les principaux types de sèche-linge existants et comment leur classe énergétique conditionne la consommation en électricité ? Voici quelques solutions susceptibles de réduire considérablement la consommation d’un sèche-linge.

Différents sèche-linge pour une consommation énergétique programmable ?

Le sèche-linge, en impulsant de l’air chaud pour évacuer l’humidité des vêtements lavés, est un précieux équipement ménager. Il simplifie la manipulation du linge et évite un étendage contraignant, voire difficile pendant l’hiver.

Deux grandes catégories de sèche-linge sont à distinguer :

  • Le modèle à évacuation : grâce à une expulsion de la vapeur d’eau vers l’extérieur ou à travers une pièce ventilée, ce système est plus rapide mais nécessite l’installation d’une gaine d’évacuation.
  • Le modèle à condensation : par le biais d’une turbine, l’air est aspiré et chauffé avant d’être propulsé dans le tambour, puis évacué dans un bac ou par un tuyau après passage par un condenseur. Ce système nécessite une installation plus simple.

S’équiper avec un sèche-linge à évacuation sera moins coûteux mais induira une plus forte consommation.

consommation electrique seche linge

Le sèche-linge : une consommation débridée

De tous les appareils ménagers, le sèche-linge est celui qui représente le poste de consommation électrique le plus élevé avec le lave linge, à savoir 400 à 500 kWh par an en moyenne. Cela correspond à 15% environ de la facture électrique annuelle d’un foyer. Si la classe du sèche-linge permet d’en limiter la consommation, les modèles les moins chers se situent en classe D ou C.

Des solutions simples pour une consommation réduite du sèche-linge

Pour alléger la facture électrique, il est possible d’adopter des habitudes simples :

  • Planifier le déclenchement du sèche-linge en heures creuses est une action de bon sens. Si cette pratique diminue la consommation d’électricité, elle n’a cependant pas d’incidence sur l’impact environnemental.
  • Adapter le choix du programme en fonction de la température de l’air ou du repassage ultérieur, permettra également de réduire les dépenses électriques.
  • Préférer la solution de l’étendage en extérieur lorsque les conditions météo sont propices, favorisera encore un mode de consommation raisonné.