Quelle consommation électrique pour un frigo ?

La consommation électrique d’un frigo est impossible à déterminer sans avoir en main plus de données. En effet, derrière ce terme générique se cache un grand nombre d’appareils différents, en type, en âge, et même en classe énergétique. Gros plan sur la star de notre électroménager.

La classe énergétique, un indice de la consommation électrique de votre frigo

Jusqu’à fin 2019, où un étiquetage nouveau remplacera l’actuel, la classe énergétique varie entre D pour les appareils les plus énergivores et A+++ pour les plus économes. Les frigos disponibles sur le marché actuellement sont tous au minimum classés A, l’État interdisant la vente des appareils plus voraces en énergie.

Attention cependant, on ne peut comparer que des modèles de même type. En effet, la consommation électrique d’un frigo classique étiqueté A sera plus faible que celle d’un frigo américain étiqueté A+++.

Les types de frigo

Il existe trois grands types de réfrigérateur :

  • Le frigo classique, qui va de quelques dizaines de litres pour les table-top jusqu’à 400 litres pour les plus importants
  • Le frigo combiné, qui, comme son nom l’indique, combine un congélateur et un réfrigérateur
  • Le frigo américain, qui propose un grand frigo, un grand congélateur et un distributeur de glaçons et d’eau fraîche.

Un frigo américain consommera plus qu’un combiné, qui lui-même consommera plus qu’un classique. À volume égal, la consommation électrique d’un frigo américain sera deux fois plus importante que celle d’un frigo classique.

consommation electrique frigo

L’âge de votre frigo

Ce critère n’étant pas fixe, il est le plus difficile à prendre en compte.

Plus un frigo est vieux, plus il consomme d’électricité. Les joints d’étanchéité de la porte commencent à montrer des signes de faiblesse au bout de trois ans. Ils laissent alors pénétrer la chaleur, d’où une consommation d’énergie accrue pour effectuer le refroidissement.

Passé l’âge de 10 ans, la consommation électrique d’un frigo peut ainsi dépasser les 450 kWh, contre moins de 200 kWh par an pour le même modèle neuf . Ainsi, un vieux frigo américain de classe énergétique A (à l’époque de l’achat) et de classe climatique SN peut représenter pour son propriétaire un véritable gouffre financier si la température de la pièce où il se trouve monte facilement au-dessus de 32 °C.

La classe climatique

Un autre indice d’évaluation des frigos est la classe climatique. Chaque modèle est en effet conçu pour fonctionner de manière optimale pour un thermostat donné. Les classes sont les suivantes :

  • Classe SN : +10 °C à +32 °C
  • Classe ST : +16 °C à +38 °C
  • Classe T : +16 °C à +43 °C
  • Classe SN-ST : +10 °C à +38 °C
  • Classe SN-T : +10 °C à +43 °C

Comment faire baisser la consommation électrique de votre frigo ?

La première chose à faire est de prendre soin des joints d’étanchéité des portes, pour qu’ils durent le plus longtemps possible. Ensuite, on fera attention au réglage du thermostat, qui n’a pas besoin d’être bloqué sur le minimum. Plus la température demandée est basse, plus la consommation électrique du frigo est importante, et plus la facture est élevée.

Enfin des gestes simples comme refermer rapidement la porte lorsqu’on l’ouvre, ne pas surcharger le frigo, ne pas y ranger de produits chauds (les faire refroidir avant), ou encore décongeler ses aliments dans le frigo pour en baisser la température permettront de réaliser des économies substantielles.