Un puissant outil de gestion pour estimer sa consommation en électricité

Le simulateur de consommation électrique est un outil précis permettant d’estimer, au plus juste, sa consommation en électricité. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, en proposant des solutions pratiques pour modifier ses habitudes de consommation et réduire ses dépenses.

Comment connaître sa consommation électrique moyenne ?

Pour estimer très précisément son budget en électricité, l’utilisation d’un simulateur de consommation électrique peut s’avérer utile. Les résultats correspondants prennent en compte plusieurs paramètres, dont :

  • La taille du logement, en superficie et en nombre de pièces : la consommation électrique moyenne d’une maison de petite surface sera moins élevée que celle d’une habitation plus spacieuse.
  • L’année d’édification : au vu de l’évolution des normes réglementaires en matière d’isolation, le chauffage d’un bâtiment construit après 1999 sera moins énergivore que celui d’une construction datant d’avant 1975, cette différence pouvant être de l’ordre de 30 %.
  • le nombre d’occupants : il se répercute directement sur les dépenses énergétiques puisque la consommation d’eau chaude, comme la fréquence d’utilisation des appareils électroménagers, augmentera avec le nombre de membres du foyer.
  • le nombre d’équipements électriques : les dépenses énergétiques seront proportionnelles à la quantité d’électroménager utilisé, mais ne seront pas évaluées de la même manière pour les postes de chauffage, de cuisson ou d’eau chaude.
  • les habitudes de vie : les estimations varieront en fonction des tranches horaires de consommation, avec une augmentation en cas d’usage d’appareils énergivores en dehors des périodes creuses.
diagnostic thermique maison

Pourquoi calculer sa consommation électrique moyenne ?

Estimer sa consommation moyenne en électricité est une solution efficace pour identifier les appareils les plus énergivores d’une habitation. Un simulateur pourra ainsi fournir aux particuliers, quelques pistes utiles pour dépenser moins en ajustant leurs habitudes de consommation :

  • Diminuer la consommation d’eau : il est conseillé de privilégier les douches aux bains et de toujours remplir le lave-vaisselle et le lave-linge en veillant à sélectionner le programme adapté, pour éviter plusieurs lavages.
  • Optimiser le chauffage : il est préconisé de mieux l’utiliser, en réduisant la température de quelques degrés dans la salle de séjour et en activant le mode hors gel pendant les longues absences.
  • Modifier l’éclairage : il est recommandé de s’équiper d’ampoules économiques, en remplaçant les modèles traditionnels et halogènes par des LED, pour une consommation électrique réduite de 80 %.
  • Utiliser rationnellement les appareils multimédia : il est préférable de choisir du matériel bénéficiant d’un label d’efficacité énergétique et de penser à l’éteindre plutôt qu’à le laisser en mode veille. Il est aussi suggéré de recharger les batteries des tablettes et des téléphones mobiles pendant les heures creuses, de même que d’éteindre le routeur Wi-Fi pendant les périodes d’absence.
  • Améliorer les comportements en cuisine : il est préférable de couvrir les casseroles au cours de la cuisson et de s’équiper d’ustensiles adaptés aux plaques. Les modèles à induction permettent d’économiser jusqu’à 50 % d’électricité par rapport à ceux traditionnels. En éteignant les plaques quelques secondes avant la fin de cuisson, il est possible de réaliser des économies substantielles. Pour la préparation des légumes, l’usage de la cocotte-minute plutôt que d’une casserole correspond à un gain d’énergie pouvant atteindre 60 %. Dans la même optique, il est plus intéressant de disposer d’une bouilloire pour le chauffage de l’eau.
  • Limiter les dépenses liées aux ballons d’eau chaude : il est judicieux de préférer les petits équipements, moins consommateurs d’eau et donc d’énergie.
  • Adapter le fonctionnement des réfrigérateurs et des congélateurs : il est logique d’éloigner ces appareils des sources de chaleur et de veiller à ne pas les ouvrir trop longtemps pour éviter la déperdition d’air froid.

En ce qui concerne les entreprises, le simulateur de consommation électrique est également susceptible de répondre à d’autres nécessités :

  • la consultation d’historiques périodiques permettra de comparer les périodes pendant lesquelles la consommation électrique est la plus importante, afin d’identifier les ajustements envisageables.
  • l’analyse de la consommation sera indispensable pour connaître très exactement les pics de fortes dépenses et repérer les hausses anormales, en vue de prévenir tous dépassements de puissance.