Comment bénéficier d’une aide économie d’énergie ?

L’aide à l’économie d’énergie fait référence aux contributions financières versées pour la réalisation des travaux d’amélioration énergétique. Il peut également s’agir d’une réduction appliquée sur la facture d’électricité, comme le chèque énergie ou le tarif spécial de première nécessité. Focus sur ces derniers cas.

Qu’est-ce que le tarif spécial de première nécessité ?

Le tarif spécial de première nécessité est une aide à l’économie d’énergie octroyée aux ménages disposant de faibles revenus pour leur permettre de payer leur facture d’électricité. Grâce à cette contribution, les familles modestes bénéficient d’une réduction sur les frais d’abonnement et sur la consommation mensuelle d’électricité. Cette aide a été instaurée en 2005. Elle est accordée au bénéficiaire pour un an renouvelable. Depuis le 1er janvier 2018, le tarif spécial de première nécessité est remplacé par le chèque énergie.

 

Le chèque énergie en bref

Le chèque énergie est une aide d’économie d’énergie attribuée par l’État, sous conditions de ressources. Le montant accordé au bénéficiaire est variable, avec un minimum de 48 euros par an, et un montant maximum de 227 euros par an, en fonction des revenus et de la composition du ménage. Envoyé une fois par an au domicile du bénéficiaire, le chèque sert à payer les fournisseurs d’énergie et couvre une partie ou la totalité de la facture. Cette aide est valable pour l’électricité mais aussi pour le gaz, le fioul et le bois.

 

Qui peut en bénéficier ?

Cette aide d'économie d’énergie s’adresse aux familles à faibles revenus. Des barèmes ont été fixés par l’État pour déterminer les bénéficiaires de cette contribution financière. Les revenus du foyer (somme des revenus fiscaux du couple si les deux travaillent, ou revenu fiscal du père de famille s’il est le seul à travailler) et la composition du ménage (nombre de personnes par ménage) constituent les principaux critères d’éligibilité.

Vous trouverez sur les sites gouvernementaux des simulateurs proposant de vérifier votre éligibilité et le montant auquel vous pouvez prétendre.

 

Les démarches à effectuer pour recevoir un chèque énergie

L’accès au chèque énergie ne nécessite aucune démarche particulière. Les chèques sont attribués aux bénéficiaires éligibles automatiquement, une fois par an vers la fin avril. Pour prétendre à cette aide d’économie d’énergie, la déclaration fiscale de l’année précédente suffit. Même si vous ne payez pas d’impôts sur le revenu, cette déclaration reste nécessaire pour être éligible et bénéficier du chèque énergie. Notez que pour prétendre à cette contribution étatique, il est impératif d’habiter un logement imposable à la taxe d’habitation.

 

Et pour ce qui est des aides à la réalisation des travaux énergétiques ?

Améliorer la performance énergétique de la maison permet également de réduire efficacement la consommation en électricité, et donc la facture. Voici quelques-uns des travaux énergétiques les plus fréquemment réalisés :

  • Renforcer l’isolation au niveau de la toiture et des fenêtres pour éviter les déperditions thermiques

  • Troquer une vieille chaudière énergivore contre un système de chauffage moderne moins gourmand en électricité

  • Installer un système de production d’énergie renouvelable de type panneaux solaire.

Pour tous ces travaux, vous pouvez prétendre à une aide économie d’énergie comme les subventions accordées par l’Anah (Agence Nationale de l'Habitat), la prime éco-énergie ou encore les prêts économie d’énergie.