09 88 90 39 70
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Réduire ma consommation » Tout savoir sur l’étiquette énergie

Tout savoir sur l’étiquette énergie

Article mis à jour le 10 octobre 2022

Introduite par la Commission européenne en 1992, l’étiquette énergie est une fiche qui accompagne les appareils électriques lors de leur mise en vente. Cet étiquetage est désormais obligatoire pour la vente des produits concernés et regroupe diverses informations sur le produit et se focalise particulièrement sur la performance énergétique afin d’orienter les consommateurs vers un mode de consommation plus écoresponsable. Après une première révision en 2011, l’Union européenne a décidé d’apporter quelques changements depuis le 01 mars 2021 ce qui donne lieu à la troisième génération d’étiquette énergie. Les détails ci-après.

Quel est le rôle de l’étiquette énergie ?

Une étiquette énergie s’adresse avant tout aux consommateurs et est destinée à fournir des informations sur la consommation d’énergie des appareils électriques. Le but est bien évidemment de permettre à chaque foyer de réaliser un maximum d’économie sur leur facture en énergie, notamment en électricité. On se retrouve donc face à un système gagnant-gagnant puisque cette mesure profite également à l’environnement

En pratique, l’étiquette énergie se positionne comme étant un facteur déterminant lors de l’achat d’un produit. Au-delà du prix, cette information joue, en effet, un rôle crucial dans le choix d’un appareil électrique. Il est toutefois important de préciser que le même concept de notation de performance énergétique s’applique désormais à l’automobile et les logements avec la DPE (diagnostic de performance énergétique).

Au lieu de se focaliser sur le prix lors de l’achat d’un appareil électrique, il sera beaucoup plus judicieux de consulter l’étiquette énergie pour en vérifier sa performance. L’information à prioriser se situe au niveau de la classe énergétique de l’appareil. Pour faire simple, il s'agit d’une notation allant des classes A à D ou G selon les produits. Les modèles classés A sont ceux qui affichent un rendement optimal et les pires sont bien évidemment ceux qui se rapprochent du G. La révision en 2011 avait pour objectif d’ajouter les classes A+, A++ et A+++.

Pour l’achat de ses équipements, le consommateur a le choix entre investir dans :

  • des appareils au prix abordable, mais énergivores, ce qui revient à plus de dépense sur le long terme ;
  • ou bien des appareils assez coûteux, mais qui garantissent des économies non négligeables sur la durée.

Pourquoi les étiquettes énergies ont-elles changé en 2021 ?

Cette décision fait suite à l’ajout en 2011 des nouveaux paliers pour la classe A allant de + à +++ qui, au fil du temps, ne faisaient que semer des incompréhensions aux consommateurs. Avec les progrès technologiques actuels, la majorité des appareils électriques pour équiper le logement ont réussi à atteindre la classe énergétique A.

Entre-temps, les appareils jugés énergivores ont été interdits à la vente. Le choix se résumait donc de A à A+++ et les classes B jusqu’à G n’étaient plus à l’ordre du jour. Afin d’instaurer une meilleure compréhension des étiquettes énergie, l’Union européenne a décidé de revenir aux systèmes de notation initiaux.

Quels sont les appareils concernés par les étiquettes énergie ?

5 catégories d’appareils sont touchées par la nouvelle révision de l’étiquette énergie de 2021 :

  • les lave-vaisselles
  • les lave-linges classiques et séchants
  • les écrans (télévision et moniteur)
  • les congélateurs, réfrigérateurs et caves à vin
  • les ampoules et éclairage LED

Les autres appareils ci-après gardent le classement appliqué depuis 2011 incluant la classe A+++ :

  • les fours et hottes
  • les climatiseurs
  • les systèmes de chauffage et générateurs d’eau chaude sanitaire
  • les aspirateurs
  • les sèche-linges

Comment lire l’étiquette énergie ?

Pour plus d’efficacité, les étiquettes énergies affichent plusieurs informations concernant les produits et leur performance énergétique. Selon le modèle de l’appareil, vous devriez pouvoir consulter les informations suivantes :

  • Le nom du fournisseur ou la marque du fabricant
  • le modèle ou référence
  • la classe d’efficacité énergétique
  • la consommation en électricité sur une année (exprimée en kWh)
  • la diagonale de l’écran (pour les moniteurs et téléviseurs)

Pour les lave-linges et lave-vaisselles :

  • la consommation d’eau sur une année (exprimer en L)
  • la capacité (exprimée en kg)
  • la Classe d’efficacité d’essorage (de A à G)

Par ailleurs, la nouvelle révision apporte également quelques nouveautés dont :

  • un QR code (à scanner avec votre smartphone pour accéder à une page dédiée au produit et sa performance énergétique)
  • des informations plus spécifiques au produit, comme la durée des programmes, les températures ou les dimensions.

Quelle lettre correspond à la meilleure classe énergétique pour faire des économies ?

Pour les appareils utilisant l’ancien système de notation, les plus performants sont ceux classés A+++ suivi de près par A++, A+ et A.

À titre d’exemple, un congélateur classé A+++ devrait théoriquement consommer jusqu’à 70 % d’énergie en moins qu’un même modèle (avec la même puissance et capacité) classé A+.

En ce qui concerne le nouvel étiquetage des produits appliqué depuis 2021, il faut appliquer le même principe et opter pour un modèle qui arrive à se classer en haut de l’échelle du classement.

Comment bien choisir mon appareil électroménager pour faire des économies ?

Afin de choisir l’appareil électroménager qui correspond le mieux à vos besoins, pour plus d’efficacité et maîtriser au mieux votre consommation et ainsi économiser, il est important de faire la balance entre le prix d’achat et le coût d’utilisation de l’appareil. Dans ce sens, la fréquence à laquelle vous envisagez d’utiliser le produit joue un rôle important au niveau de votre budget. Vous devez donc vous concentrer sur les possibilités d’amortir votre investissement sur la durée. En cas de doute, il sera toujours plus avantageux de faire appel aux conseils d’un expert dans le domaine.

Dans un tout autre registre, la nouvelle étiquette énergétique implique plusieurs changements au niveau de l’échelle de notation appliquée sur les appareils concernés dont voici un récapitulatif :

AppareilMeilleure classe énergétiqueClasse énergétique la plus basse
Lave-vaisselleBG
Lave-lingeAF
Écrans (télévision et moniteur)B (moniteur)G
E (TV)
Congélateur/réfrigérateur/caves à vinAG
Ampoules et LEDCG

En se basant sur le tableau ci-dessus, il est donc important de tenir compte que la meilleure note de performance énergétique n’est pas forcément la classe A car en fonction des produits cela n’est pas possible. Pour identifier le type d’étiquette qui est associé à un produit, il suffit de repérer si l’étiquetage comprend un QR Code. Vous pourrez ainsi facilement reconnaître s’il s’agit de l’ancien étiquetage ou de la nouvelle génération d’étiquettes.

Quels sont les appareils électriques qui consomment le plus ?

Pour vous aider à faire plus d’économie en énergie, il sera intéressant de vous dresser une liste des appareils qui sont susceptibles de faire grimper votre facture en électricité du fait de leur consommation.

  • le four : ces appareils figurent parmi les plus énergivores avec une consommation capable de dépasser les 1000 kWh/an. Pour faire des économies, il est recommandé de s’orienter vers les fours micro-onde ou à chaleur tournante (jusqu’à 75 % d’économies) ;
  • les radiateurs et les chauffe-eaux : leur consommation avoisine également les 1000 kWh/an. Pour faire des économies, il sera intéressant de réaliser des travaux d’isolation pour optimiser le rendement des radiateurs et ainsi réduire la fréquence d’utilisation ou même changer le système de chauffage. Pour le chauffe-eau, vous devez prioriser la douche au bain ;
  • la climatisation : avec une consommation comprise entre 500 et 1000 kWh/an, il vaut mieux ne pas en abuser ;
  • les plaques de cuisson : très sollicité en cuisine, cet équipement consomme en moyenne 500 à 1000 kWh/an ;
  • le sèche-linge : très pratiques, mais aussi très énergivores, ces appareils consomment jusqu’à 400 kWh/an. Pour faire baisser votre facture, pensez à essorer le linge avant de le mettre dans la machine.
Sommaire
    09 88 90 39 70
    Profitez de nos offres partenaires
    RAPIDE

    Nos conseillers sont disponibles immédiatement

    SIMPLE

    Nous vous accompagnons dans vos démarches : souscription, résiliation

    GRATUIT

    Notre service est entièrement gratuit

    Retour haut de page