09 88 90 39 70
Profitez de nos offres partenaires
Accueil » Rénovation énergétique » Les pompes à chaleur font-elles du bruit ?

    Les pompes à chaleur font-elles du bruit ?

    Les pompes à chaleur (PAC) sont de plus en plus utilisées dans les habitations. Selon une enquête de Domexpo, spécialiste des villages de maisons d'exposition, une PAC est installée dans près de 2 maisons neuves sur 3. À la fois écologiques, grâce à l’utilisation d’énergie renouvelable, et économiques, elles séduisent de nombreux ménages en quête d’économies. Il arrive toutefois que son fonctionnement soit source de nuisances. 

    Certains types de PAC sont effectivement dotés d’une unité extérieure, qui contient notamment un ventilateur. Celui-ci peut causer d’importantes nuisances sonores. Dans certains cas, c’est un défaut d’entretien qui peut accentuer le bruit et gêner le voisinage.

    Sommaire
      Article mis à jour le 21 juillet 2021

      Quelle est la jurisprudence concernant les bruits de voisinage ?

      Selon le décret n°2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage, certains bruits, dès lors qu’ils troublent la tranquillité du voisinage, peuvent faire l’objet de sanctions. 

      Les bruits produits par une PAC entrent justement en ligne de compte au même titre que les bruits d’instruments de musique, les cris, les bruits de talons ou autre. 

      Le seuil à partir duquel commence cette nuisance se base sur cinq critères :

      • La durée et le moment où le trouble a lieu (diurne ou nocturne) ;
      • L’intensité du bruit ;
      • Son caractère répétitif ;
      • La localisation et l’environnement (rural ou urbain) ;
      • L’âge de la victime du trouble.

      Quel est le niveau sonore d’une pompe à chaleur ?

      Le niveau sonore d’une PAC varie généralement de 45 à 65 dB(A) selon les modèles. Lorsqu’on s'éloigne du ventilateur, ce niveau décroît.

      Les différents types de pompe à chaleur

      La pompe à chaleur air-air

      C’est le modèle le plus courant, même s’il n’assure pas la production d’eau chaude sanitaire. Pour fonctionner, il puise son énergie dans l’air extérieur et la restitue en propulsant de la chaleur à l’intérieur. Cet équipement dit « aérothermique » est utilisé pour le chauffage individuel d’appartement, couplé avec une VMC.

      La pompe à chaleur air-eau

      Elle compte parmi les systèmes les plus installés en France. Cette PAC se distingue par sa simplicité d’usage, et fonctionne comme une chaudière, tirant l’énergie dans l’air afin de la transformer pour chauffer l’eau. Elle est recommandée dans les régions où les températures sont les plus douces.

      La pompe à chaleur sol-eau et sol-sol

      Elle est recommandée sous des températures très basses. Son installation est un peu plus complexe à mettre en œuvre, car il faut disposer d’une surface de jardin suffisante pour le déploiement de ses capteurs. Un avis du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et des tests de faisabilité sont, de ce fait, indispensables.

      La pompe à chaleur eau-eau

      Idéale dans les régions très froides, cette PAC est aujourd’hui le système le plus coûteux sur le marché. Son installation nécessite des démarches et une autorisation de l’autorité locale.

      Avantages et inconvénients

      Types de PACLes avantagesLes inconvénients
      PAC air-air- Facile à installer ;
      - Moins chère ;
      - Réversible.
      - Peut être bruyante ;
      - Installation non éligible au crédit d’impôt.
      PAC air-eau- S’intègre à une installation existante ;
      - Requiert peu de gaz frigorigène ;
      - Peut rafraîchir et produire de l’eau chaude sanitaire.
      - Peut s’avérer bruyante ;
      - Nécessite souvent un chauffage d’appoint supplémentaire.
      PAC sol-eau et sol-sol- Excellentes performances pour le chauffage ;
      - Idéale pour rafraîchir un logement et produire de l’eau chaude sanitaire ;
      - Compatible avec un plancher chauffant et des radiateurs à basse température.
      - Nécessite un grand espace d’installation et une technologie spécifique ;
      - Exige une quantité importante de fluide frigorigène pour sa mise en marche.
      PAC eau-eau- Très bonnes performances ;
      - Fonctionnement autonome sans avoir besoin de disposer d’un chauffage d’appoint ;
      - Nécessite peu de gaz frigorigène.
      - Implique un lourd investissement ;
      - Nécessite deux forages et une nappe ou un point d’eau à proximité.

       Source : Ouest France 

      Que faire lorsque la pompe à chaleur fait trop de bruit ?

      Tout d’abord, il est nécessaire de bien choisir l’emplacement de son appareil. Il est recommandé de l’éloigner le plus possible des pièces de vie, des fenêtres, de s’écarter des angles de l’habitation et d’éviter de le positionner trop près des murs ou contre les murs des chambres.

      Pour diminuer les problèmes de nuisances, il convient ensuite d’entretenir régulièrement les PAC.

      Ainsi, il est recommandé d’effectuer un entretien régulier de votre installation : 

      • Dépoussiérer et nettoyer  des unités intérieures ;
      • Veiller à ce qu’il n’y ait pas de feuilles et autres éléments gênants venant obstruer l’unité extérieure ;
      • Eventuellement couvrir avec une bâche une partie susceptible d’être soumise aux intempéries extérieures ; 
      • Vérifier la pression de l’eau dans le cas d’une PAC air-eau.
      search

      Bon à savoir

      À noter qu’il est indispensable de confier l’installation de sa PAC à un professionnel de confiance et agréé.

      Il est également possible de poser un écran anti-bruit ou un caisson d’insonorisation autour de l’appareil.

      Enfin, l’unité extérieure peut être mise sur des supports antivibratiles, qui réduisent l’amplitude des vibrations matérielles.

      De nouveaux modèles qui émettent moins de bruit

      Au cours des dernières années, les constructeurs ont développé de nouveaux modèles beaucoup plus silencieux.

      La PAC air/eau hautement efficace OCHSNER AIR HAWK 208 est la plus silencieuse jamais mesurée au centre d’essai pour PAC de Buchs, en Suisse. Avec une pleine puissance de chauffage, cet appareil est extrêmement silencieux, même en mode normal : 45 dB, ce qui correspond au niveau sonore d’un appartement calme, note le site du fabricant. 

      Quelle est la durée de vie moyenne d’une pompe à chaleur ?

      En moyenne, une PAC aérothermique a une durée de vie de 15 à 20 ans. Toutefois, un mauvais réglage peut influer sur sa longévité. Le remplacement d'une PAC peut ainsi être amorti au bout de quelques années, si l'on tient compte de certains éléments essentiels.

      Mais avant de faire remplacer la PAC, il est important de respecter quelques étapes préalables

      • Il est impérativement nécessaire de couper le courant électrique;
      • L'écoulement et le retour d'eau doivent être coupés avant toute manipulation;
      • Lorsque le courant est coupé, le câble électrique doit être débranché et éloigné;
      • Il convient de dévisser les vis qui ont servi à installer l'ancienne pompe à chaleur, avant de pouvoir retirer cette dernière.

      Comment savoir qu’une pompe à chaleur est en panne ?

      Les pannes les plus fréquentes concernent la perte de puissance de la PAC. Les raisons sont très nombreuses. Voici quelques exemples :

      • Lorsque le compresseur ne démarre pas, il s’agit souvent d'une panne électrique ;
      • Une perte de puissance peut également s'expliquer par le blocage du détenteur, qui engendre un défaut de pression ;
      • Lorsqu'il y a un défaut d'échange thermique, la pression vient à manquer ce qui peut engendrer cette panne.

      09 88 90 39 70
      Profitez de nos offres partenaires
      Retour haut de page